TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Atelier sur le plan d’action du laboratoire national de contrôle de la qualité du médicament   
06/09/2017

Les travaux de l’atelier sur le plan d’action du laboratoire national de contrôle de la qualité du médicament ont démarré mardi à Nouakchott. Cette rencontre est organisée par le ministère de la santé avec la collaboration du Programme régional pour l’autonomisation de la femme et ...



 ... le dividende démographique au Sahel.

L’atelier, d’une seule journée, vise à mobiliser les ressources nécessaires pour la mise en œuvre du plan en question et le valider au cours d’une rencontre avec les partenaires techniques et financiers.

Il s’agit aussi de garantir une meilleure compréhension de la place que doit occuper le laboratoire national de contrôle de la qualité du médicament notamment n ce qui concerne l’approvisionnement en médicaments essentiels.

Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Ahmed Ould Dié a, dans un mot pour la circonstance, souligné que la tenue de cette rencontre intervient en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, tendant à limiter la présence dans le pays de faux médicaments et de ceux qui sont périmés.

Il a ajouté que le gouvernement du Premier ministre, Yahya Ould Hademine, concrétisant ces directives, s’attelle à renforcer les services de prévention et de traitement en accompagnant les derniers développements de la science dans le domaine et l’adoption de stratégies sur la base des références techniques reconnues au plan international.

A son tour, le directeur général du laboratoire national de contrôle de la qualité du médicament, Dr. Mohamed Brahim Ould El Kory, a réaffirmé l’importance que revêtent les médicaments efficients et sécurisés qui répondent aux exigences de la qualité.

Il a poursuivi en disant que l’absence d’un laboratoire de contrôle de la qualité du médicament reconnu au plan international représente un obstacle majeur qui s’érige devant la réalisation de l’objectif de protection des populations contre les faux médicaments.

Dr. Ould El Kory a noté que l’engagement des pouvoirs publics et des partenaires techniques et financiers est de nature à contribuer à faire réussir la mise en plan du laboratoire national de contrôle de la qualité du médicament reconnu par l’OMS et qui répond aux critères ISO mondialement reconnus.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’hydraulique et de l’assainissement et de plusieurs acteurs et cadres du ministère de la santé.







AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés