TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
AMDH Rosso: 72 heures avec les migrants   
21/08/2017

L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH) a organisé du 10 au 12 août 2017 à Rosso, en collaboration avec les Associations des migrants établis dans la ville de Rosso et l’Association Jeunesse Solidaire de Rosso, des journées d’intégration. ...



... Au menu de celles-ci, l’assainissement du marché de Médine et les activités sportives et culturelles. Près de 200 participants issus des associations de migrants, de la jeunesse Solidaire de Rosso et de l’AMDH ont pris part à cet évènement, le premier du genre à Rosso.
Ces activités participatives au rayonnement de la ville de Rosso visant essentiellement à promouvoir les différentes cultures de nos concitoyens, ne sauraient prendre leur ampleur et sens sans la participation effective de la commune de Rosso. En clair, ces journées avaient pour objectif de renforcer la coexistence pacifique et sociale entre les migrants résidant et les citoyens de Rosso.
L’assainissement du marché de Médine a été fait avec l’appui matériel de la Mairie de Rosso qui n’a ménagé aucun effort pour disponibiliser le matériel destiné à cet effet. Les migrants ainsi que les citoyens se sont mobilisés pour donner un visage reluisant au marché de la ville très fréquenté par les Rossossois.
Pour rendre les journées plus agréables, un match de football de gala a eu lieu, le deuxième jour au stade Ramadan de Rosso, entre les ressortissants du Sénégal, de la Guinée, du Mali et de la Mauritanie. Deux équipes mixtes furent formées : une, composée des joueurs du Sénégal et de la Mauritanie (équipe A) et l’autre de la Guinée et du Mali (équipe B). Le match a été très fair-play avec trois mi-temps de 30mn. Finalement, l’équipe B l’a remporté aux dépens de son adversaire sur la marque de 3 buts à 1.
Au troisième jour, et malgré une pluie qui est tombée tôt dans la matinée et qui a retardé le début des activités, la maison des jeunes de Rosso a refusé du monde. Une conférence débat sur l’interculturalité a été co-animée par le Secrétaire Général de l’AMDH, Mr Amadou M’Bow et Douada Sarr chef d’Antenne ADMH à Rosso. Mr Mbow a d’emblée rappelé le contexte international et sous régional de la mobilité humaine et la nécessité de renforcer l’interculturalité des hommes tout en souhaitant que cette expérimentation de l’AMDH soit élargie aux autres antennes de l’Association. Il a présenté le cadre de concertation, mis en place par l’AMDH qui joue un rôle d’appui et d’accompagnement, comme étant un outil, un moyen permettant aux migrants de se retrouver, de débattre de leurs préoccupations afin de trouver les voies et moyens de prévention et de résolution de leurs problèmes dans un climat dépourvu de passions et de tensions. Il a rappelé également que ces activités sont un porteur de message car à voir la mobilisation, l’engouement des habitants de Rosso, toutes nationalités confondues autour des idéaux de l’Association font tâche d’huile et il ne peut que s’en réjouir…
Pour sa part, le chef d’antenne et coordinateur de l’AMDH à Rosso, Mr Daouda Sarr a quant à lui rappelé le contexte de l’évènement et les objectifs des «72 heures avec les migrants résidant à Rosso», dont le principal est de renforcer la coexistence pacifique et sociale entre les migrants et les citoyens de Rosso. Cette initiative de l’AMDH a été saluée par la Mairie de Rosso et les invités de marque qui ont honoré de leur présence à cette occasion.
Ces activités participatives au rayonnement de la ville de Rosso visent à promouvoir les différentes cultures de nos concitoyens et sont la preuve d’intégration et d’acceptation des peuples. Ce qui fera dire au représentant des migrants, Mr Mame Aly Diop que : « les 72 heures avec les migrants résidant à Rosso» représentent un honneur, une joie, des moments de symbioses et des défis pour les étrangers qui doivent faire preuves d’abnégation dans un esprit de renforcement et de coexistence pacifique et sociale envers les citoyens de Rosso». Un témoignage appuyé qu’ont apporté Messieurs Haroun Wusman et Soumah Lounceny, deux représentants du cadre de concertation existant à Nouakchott, entre les migrants sur la nécessité de promouvoir la coexistence pacifique pour favoriser l’intégration des peuples. Ils ont ainsi exhorté les migrants à rester solidaires, à se fédérer car ceci constitue l’unique moyen d’être plus fort. Toutefois, faudrait-il que les migrants se mettent en règle vis-à-vis de la loi mauritanienne. Enfin, pour boucler la boucle, les femmes de chaque Communauté ont présenté quelques spécialités culinaires du pays préparées pour la circonstance. Une opportunité pour les invités et les participants de déguster de succulents mets  dans un climat d’euphorie et d’allégresse. Pour les observateurs et les participants, la première édition des «72 heures avec les migrants résidant à Rosso», a été « une réussite totale ».

I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés