TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Législatives en Mauritanie : Une forte mobilisation des électeurs   
30/07/2017

Les électeurs sénégalais sont appelés aux urnes ce 30 juillet 2017 dans l’ensemble du territoire sénégalais et à l’extérieur. En Mauritanie, près de 13.000 électeurs détenteurs de cartes d’électeurs devraient accomplir leur devoir civique afin d’élire les deputes ...



... devant siéger à l’assemblée nationale. Le vote avait démarré à 8h40 à Nouakchott, un peu en retard par rapport à l’heure officielle prévue (8H00).
Ils seront près de 13 000 électeurs à se rendre aux urnes ce 30 juillet dans les centres de vote de Nouakchott (36 bureaux, Nouadhibou (6 bureaux) et Rosso (1 bureau) pour élire leurs députés de la diaspora notamment pour la zone Afrique du nord.
Les électeurs régulièrement inscrits sur les listes électorales ont pris d’assaut très tôt le matin et ce, bien avant la mise en place du matériel électoral. Cette mobilisation est une première en Mauritanie et est due au fait que cette fois-ci, il s’agit d’élire des députés pour la diaspora sénégalaise au nombre de 15. En Mauritanie 6 candidats sont en lice pour cette élection aussi importante qu’est les députés de la diaspora. Il s’agit de Malick Mbaye, candidat de la coalition Manko Taxawu Sénégal avec comme tête de liste Khalifa Ababacar Sall (en prison), de Doudo Thiam dit Boubacar Thiam de la coalition Gagnante Manko Wattu Sénégal avec Me Abdoulaye Wade comme tête de liste, Mor Kane Ndiaye de la coalition Benno Bokk Yakaar que dirige le premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionn, Saïd Mohamadoul Badji de la convergence patriotique Kaddu Askan Wi de l’ancien ministre et maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé, de Mansour Kébé du parti pour l’unité et le rassemblement (PUR) de Moustapha Sy  et de Mme Mami Niang de la coalition que dirige l’ancien et tout premier ministre de Macky.
Aucun incident n’a été signalé durant la matinée et même en début d’après midi. Le hic, c’est que beaucoup de Sénégalais n’ont pas retrouvé leurs cartes d’électeurs. Certains cas d’électeurs détenteurs de cartes d’électeurs et de numéros de bureaux de vote ne figurant pas sur la liste d’émargement ont été tout simplement rejetés. C’est le cas dans quelques bureaux de Nouakchott, Rosso mais aussi à Nouadhibou. Le problème d’organisation est décrié au Sénégal mais aussi un peu partout à l’extérieur.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés