TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
L'EI change de chef en Afrique de l'Ouest   
13/08/2016

J’ai vu il y a quelques jours « l’interview » donnée par Al- Barnawi à "Al Nabaa", l’hebdo de l’État islamique (EI) dans laquelle il est annoncé qu’il a été désigné « Émir de l’Afrique de l’Ouest» pour le compte de l’EI. J’ai suivi aussi la réaction de Shekau qui a refusé cette décision, estimant qu’il est « toujours vivant »

J’en suis sorti avec des remarques que je partage avec vous :

-Ni Al-Barnawi et encore moins Shekau ne me semblent plus exercer un pouvoir réel sur la nébuleuse de Boko Haram. Le premier a été désigné par interview et le second a réagi par un élément audio. On est loin donc de la profession de foi faite par vidéo, où le chef « jihadiste » s’exprime sur le terrain, l’arme en bandoulière au milieu de ses hommes.

-Le désaveu de Shekau ne se justifie pas, comme certains le pensent, par sa mise en œuvre d’une stratégie de la terreur (attentats aveugles ) mais surtout par son incapacité temporaire de travail (ITT). Car blessé par les tchadiens à la panse à Dikwa en février 2015, Shekau avait lui-même annoncé sa fin, dans une vidéo en avril 2015. Quatre dirigeants du Boko Haram ont pris les devant depuis lors: Mahamat Daoud , Al- Barnawi , Abou Zinira et Bana Bulachira (à ne pas confondre avec Bana Fanaye ratatiné par les tchadiens)

-L’EI aura par la désignation d’Al Barnawi suscité une dissidence dans l’une de ses « provinces » majeures à un moment où l’EI lui même est sous pression et peine à préserver la vie de ses propres chefs à Fallouja, Mossoul, Rakka, Manbij, Syrte etc…

 -Par sa réaction, Shekau est en effet entré en dissidence dont on ne sait quelle sera l’issue. Aura-t-il le dessus ? Reviendra-t-il à Al-Qaida ? Sera-t-il liquidé ?

-Des défis se posent aussi à Al-Barnawi. Comment s’affirmera-t-il ? Et comment s’y prendra-t-il face aux autres chefaillons du Boko haram qui écument la forêt du Sambisa, les iles Karagma et celles du Lac Tchad ?
IOMS

Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés