Facebook
Les messages d’un drôle de communiqué d’Aqmi   
19/03/2016

Deux messages principaux semblent avoir été envoyés dans le communiqué de revendication publié la soirée du 18 mars 2016 par Aqmi concernant l’attaque à la roquette, le jour même qui n’a pas fait de victime, contre un site gazier exploité par des firmes étrangères près de la région d’In Salah au sud de l’Algérie


Ces messages sont adressés au Gouvernement algérien et aux firmes étrangères opérant en Algérie. Ils figurent dans le communiqué et sont placées, ci-dessous, entre guillemets.

Voici ce que dit Aqmi à l’adresse du Gouvernement algérien :"Cette opération a anéanti vos affirmations sur la prétendue défaite du terrorisme que vous aimez décrire. Même si vos maîtres occidentaux pensaient jusque là que vous aviez le contrôle de la situation, comment allez-vous désormais justifier votre position?".

A l’adresse les firmes étrangères : "Nous ouvrons la voie à la négociation pour préserver la sécurité de vos installations et de votre personnel (…) Mais nous avons les moyens nous permettant de manœuvrer et d’engager une guerre d’usure éprouvante".

Il est clair qu’Aqmi cherche à convaincre les firmes étrangères de payer pour leur sécurité que le Gouvernement ne peut assurer. Ce qui constituera une source de revenus qui compensera le déficit budgétaire consécutif à la crise que connait son "industrie de l’enlèvement". Aqmi presse ainsi les firmes étrangères à passer à la caisse ! Et comme signe de bonne volonté elle a annoncé dans son communiqué avoir , à l’avance, prévenu les firmes ciblées le 18 mars par l’attaque, en vue de leur permettre de mettre leur personnel à l’abri.
On ne comprend pas encore, le pourquoi, de tant de gentillesse de la part d’Aqmi, organisation peu réputée en la matière. Sauf si «quelqu’un» est passé à la caisse. Reste à savoir, qui ?
IOMS

Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés