TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
1er Mai: La ministre de la Fonction publique et du Travail s’adresse aux travailleurs   
01/05/2017

A l’instar de la communauté internationale, la Mauritanie commémore, lundi 1er Mai 2017, la fête internationale du travail. A cette occasion, la ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, Dr. Comba Ba, s’est adressée aux travailleuses...



 ... et travailleurs mauritaniens.

 Dans son discours, elle a rappelé la place importante qu’accorde le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, au secteur de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration.

 La ministre a, en outre, énuméré les chantiers significatifs mis en œuvre l’année écoulée dans les domaines de l’emploi, de la protection sociale et de l’amélioration des conditions de travail, en application des orientations du Président de la République et dans le cadre de l’action gouvernementale sous l’impulsion du Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine. Voici le texte intégral de ce discours :

« Chères travailleuses,

 Chers travailleurs,

 Au moment où notre pays célèbre, à l’instar des travailleurs du monde, la fête internationale du travail, il me plait de présenter mes meilleurs vœux, en ce jour de commémoration à toutes les travailleuses et travailleurs de Mauritanie.

 C’est le lieu de rappeler, à cette heureuse occasion, la place importante donnée par le Président de la République, son Excellence Monsieur Mohamed OULD ABDEL AZIZ, au secteur du travail et de la modernisation de l’Administration dans son ambitieux programme pour la nation. Il avait, à cet effet, engagé le gouvernement de lutter contre le laxisme administratif et la gabegie sous toutes ses formes et de promouvoir des concepts et des valeurs nobles émanant de notre sainte religion l’Islam. Dans ce cadre, il importe de souligner que l’action gouvernementale, sous l’impulsion du Premier Ministre son Excellence Monsieur Yahya OULD HADEMINE, a mis en œuvre des chantiers significatifs au cours de l’année qui vient de s’écouler.

 Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, s’est investi pour la concrétisation de l’ensemble de ces objectifs et parmi ces chantiers, nous pouvons citer :

- La mise en place d’un projet de lutte contre le travail forcé. Celui-ci permettra de mettre fin à toutes les pratiques assimilables au travail forcé et plus spécialement ses manifestations qui résultent des séquelles de l’esclavage ;

- La mise en place et l’exécution d’un projet de lutte contre le travail des enfants qui est destiné à immuniser les générations futures contre les dangers qui découlent de cet abominable fléau du sous-développement ;

- La mise en œuvre d’un projet de renforcement des capacités des inspecteurs et contrôleurs du travail pour assurer une application rigoureuse de la législation du travail et de la sécurité sociale ;

- L’adoption de plusieurs cadres légaux et réglementaires qui tendent à améliorer les conditions de vie des travailleurs d’une part, des fonctionnaires et contractuels de l’Etat, d’autre part et ce pour préserver leurs intérêts supérieurs et leur permettre de participer pleinement au développement du pays ;

- La mise en place du système intégré visant à harmoniser les règles de gestion de carrière des fonctionnaires et agents contractuels de l’Etat avec le fichier de la solde. La phase pilote d’expérimentation a commencé au niveau de cinq départements ministériels depuis le 10 avril 2017 ;

- L’adoption d’une feuille de route de manière concertée avec les partenaires sociaux afin de déterminer, pour la première fois, dans notre pays la représentativité des organisations syndicales et ainsi sonner le glas de l’anarchie qui impacte négativement l’action syndicale et qui sacrifie sur l’autel de la discorde stérile les intérêts des travailleurs ;

- L’assainissement quasi-définitif de la situation des dockers du port de Nouakchott. Cette initiative a permis de sortir plusieurs milliers d’occasionnels de la précarité de l’emploi en leur octroyant des pensions pour ceux qui sont frappés par la limite d’âge ou inaptes et en mettant en place un mécanisme approprié pour l’emploi de tous les dockers aptes à travailler ;

- L’amorce de la régularisation de la situation des porteurs occasionnels de bagages au niveau des aéroports du pays ;

- La création de milliers d’opportunités d’emplois, avec l’octroi d’un pourcentage propre aux personnes handicapées dans les concours organisés pour le recrutement des fonctionnaires de l’Etat ;

- La poursuite de la régularisation du Personnel Non Permanent (PNP) au profit duquel un cadre réglementaire de contractualisation est en train d’être adopté ;

- bLa poursuite des négociations sociales entre les représentants des partenaires sociaux et ceux des administrations publiques concernées. L’aboutissement de ces négociations que nous espérons achever cette année, permettra, entre autres, de moderniser les législations sociales à travers des nouvelles propositions de révisions du Code du Travail, du régime de Sécurité Sociale et surtout l’adoption d’une nouvelle convention collective du Travail, car celle de 1974 n’est plus prompte à répondre aux défis de l’heure ;

- L’amélioration continue des prestations fournies par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie qui ont élargi le champ des bénéficiaires à de nouvelles catégories de travailleurs ;

- L’amélioration des prestations de l’Office National de la Médecine du Travail et la réorientation de ses missions à plus de prévention afin de lutter en amont contre les risques professionnels dont les travailleurs peuvent être victimes et renforcer, ainsi, notre système national de santé et de sécurité au travail.

 Chers travailleurs,

 L’ensemble de ces acquis susmentionnés ont pu être réalisés grâce à un partenariat constructif avec les employeurs et les travailleurs, à travers des concertations régulières, organisées pour faire valoir l’intérêt supérieur de notre nation.

 Chères travailleuses,

 Chers travailleurs,

 Pour promouvoir et consolider la justice sociale, fondement de l’action de notre gouvernement, nous nous sommes attelés à renforcer cette année notre coopération avec les organisations internationales et régionales en charge des questions du travail, de l’emploi et de la protection sociale. C’est dans cette optique que nous avons ratifié en 2016 trois conventions arabes prioritaires portant sur la lutte contre le travail des enfants, l’Inspection du Travail et les branches minimales de la Sécurité Sociales. A ce sujet, il est heureux de souligner qu’il s’agit des premières ratifications par notre pays, membre depuis plusieurs décennies, des instruments de cette Organisation. Par ailleurs, la Mauritanie est le troisième pays à ratifier le protocole de 2014 de la Convention de 1930 relative au travail forcé.

 Nous avons, aussi, développé nos relations avec l’Organisation internationale du travail avec laquelle nous avons mis en place plusieurs projets qui couvrent divers domaines dont la reconduction pour deux années supplémentaires de Programme Pays pour la Promotion du Travail Décent (PPTD).

 Chères travailleuses,

 Chers travailleurs,

 Il s’agit là des principaux acquis réalisés au profit de nos travailleurs que nous allons continuer, incha Allah, à davantage raffermir au cours des prochaines années.

 Je voudrais terminer mes propos en vous annonçant la désignation de la Mauritanie par le groupe Afrique du nord, au cours de la réunion du Comité Technique Spécialisé pour le Développement Social, le Travail et l’Emploi, tenue à Alger du 24 au 28 avril 2017, comme membre titulaire du Conseil d’Administration de l’organisation internationale du travail pour le prochain mandat de cet organe.

 Vive la fête du 1er mai,

 Vive les travailleuses et travailleurs mauritaniens,

 Vive la Mauritanie libre et prospère. »




AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés