TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
FFRIM/FIFA : Une coopération au beau fixe   
02/03/2017

La Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) a reçu, ce mardi 28 février dernier, la visite du président de la Fédération Internationale de Football Assaciation (FIFA) Mr Gianni Infantino. Le dirigeant de l’instance suprême du football mondial ...



 a apprécié au cours de cette visite, la coopération entre la FFRIM et la FIFA à travers des projets réalisés par la Mauritanie dans le domaine du football.
Le président de la FIFA, Mr Gianni Infantino a d’abord été reçu par le Premier Ministre avec qui, il s’est entretenu sur des questions touchant le sport roi. Ensuite, il a visité les installations de la Fédération de football de Mauritanie après avoir eu un tête à tête avec le bureau exécutif de la fédération. Le dirigeant de la FIFA a écouté les explications du président Ahmed Ould Yahya sur les progrès réalisés par sa structure pour promouvoir le football mauritanien qui, selon lui, a fait un bon important depuis le début de son magistère. Après cette visite guidée, le président de la FIFA a pris un bain de foule avec les enfants, futurs footballeurs de la Mauritanie ainsi qu’une équipe féminine mise en place depuis quelque temps.

 

Ahmed Ould Yahya vante les progrès du football mauritanien
Dans son intervention devant la tribune officielle érigée pour la circonstance, Ahmed Ould Yahya, président de la FFRIM, après avoir visualisé une vidéo de 4mn sur les progrès du football mauritanien, a passé au peigne fin les réalisations de la fédération à travers les projets financés par la FIFA. Parmi ces réalisations, figurent en bonne place le projet de réhabilitation et d’extension du stade Cheikh Ould Boidya. Ce complexe sportif qui abrite le siège de la FFRIM et les deux stades dont celui de l’Académie de football. « Ce projet vise à réaliser une extension des tribunes et des annexes pour accroitre la capacité d’accueil, pour la décongestion du Stade olympique déjà sur-utilisé, d’une part, et d’autre part, permettre à nos équipes nationales de livrer leurs matchs dans un stade placé sous la juridiction de la FFRIM», a soutenu Mr Ahmed Ould Yahya. Il a ensuite souligné que «ce projet permettra à notre pays d’organiser pour la première fois de son histoire des compétions continentales, ce qui impactera très positivement sur le développement de notre football » non sans évoquer les efforts déployés par l’Etat à travers la construction entre 2014 et 2016, de 9 stades dans les chefs-lieux des wilayas. Ahmed Ould Yahya, comme à l’accoutumée, a égrené un chapelet de réalisations sous son magistère.
 
Gianni Infantino apprécie et promet de faire plus
Cette toute première visite du président de la FIFA, s’est déroulée dans un climat empreint d’appréciations et de promesses pour le compte de la FFRIM qui a besoin encore de l’oxygène. Dans la foulée, Gianni Infantino, a promis de soutenir la FFRIM pour la réalisation du complexe sportif du stade Cheikha Ould Boidiya. « C’est un projet magnifique que nous allons soutenir de toutes nos forces parce ce qu’il va permettre d’organiser des compétions internationales ici en Mauritanie, de faire connaître la Mauritanie au monde et de faire développer le football » a-t-il dit tout en précisant que «la FIFA doit dépenser son argent là où il faut ». Le dirigeant du football mondial a également apprécié les installations techniques visitées qui ont été des projets financés par la FIFA.  Comme tombé en extase, il affirme sans ambages : «le futur appartient au football mauritanien » tout en magnifiant le partenariat entre l’instance mondiale du football et la FFRIM. Dans son intervention, Gianni Infantino a soutenu que le quota de représentativité de l’Afrique au comité exécutif, passera de 4 à 7, de 48 pays qualifiés au mondial à partir de 2026 et que la subvention à l’Afrique sera revue à la hausse, elle qui est passée de 27 millions de dollars en 2015 à 94 millions en 2016. En outre, il a souligné que le quota des pays africains qualifiés au mondial pourrait passer de 5 à 9 ou 10 équipes.
Le  président de la FIFA a tenu des promesses qui, si elles seront tenues, boostera le football africain voir mondial. Cette visite de quelques heures en Mauritanie a été un moment important pour la FFRIM qui a mis les bouchées doubles pour préparer l’accueil du dirigeant de la FIFA. Espérons tout simplement que cette visite sera également mise à profit pour engager une réflexion saine en vue de travailler pour l’intérêt du football mauritanien. Ce sport qui a encore besoin d’un véritable envol. Car, les Mauritaniens attendent toujours une qualification historique en coupe d’Afrique des nations pour voir le drapeau mauritanien flotter à l’instar des autres pays comme en 2014 en Afrique du Sud.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés