TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Les pêcheurs sénégalais quittent la Mauritanie   
11/02/2017

Une opération de recensement des pêcheurs sénégalais établis en Mauritanie a été lancée pour permettre leur retour. Selon le ministre de la pêche, Omar Guèye, ces pêcheurs seront encadrés et reviendront au Sénégal avec leurs pirogues. «Qu’est-ce que les pêcheurs ...



... de Guet Ndar (Saint Louis) font en Mauritanie? ils doivent rentrer. Il y a une nouvelle loi en Mauritanie qui interdit la pêche aux étrangers même s’ils sont embarqués sur des pirogues mauritaniennes « , a indiqué Omar Gueye.

« En Mauritanie, l’Assemblée nationale a voté une loi qui dit que le poisson pêché doit être débarqué sur place. Quand nous négocions le protocole d’accord avec notre homologue mauritanien, Nous avions amené avec nous les pêcheurs de Guet Ndar. Nous leur avions dit que la Mauritanie exigeait un débarquement sur place de tout le produit de pêche.  Ils n’avaient pas accepté en disant que cela ne les arrangeait pas. Depuis lors nous n’avons signé aucun accord de pêche avec la Mauritanie », a précisé le ministre sénégalais de la pêche, dans les colonnes de Libération.

Donc, pour le ministre, « les Sénégalais n’ont plus le droit de pêcher en Mauritanie, ce serait une infraction ». Récemment, les gardes côtes mauritaniens ont tiré sur les pêcheurs sénégalais, un acte que déplore le ministre de la pêche.  » Il existe d’autres moyens de les arrêter. Ils pouvaient arraisonner leurs pirogues. Mais tirer sur une personne, c’est étonnant. Nous traitons le dossier », a-t-il rassuré.


senego.com


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés