Facebook
Silence radio du CODED: Plus de réplique au FONADH, plus de défense de la constitution    
13/03/2006

Le Collectif des ONGs des défenseurs des Droits de l’Homme en Mauritanie qui regroupe des organisations comme l ’ADHM, l’AMPDF, l’ONA, l’AFS, le CNESSEM, l’ONG YAKHANOY et le SYNDICAT DES AVOCATS DE MAURITANIE ne mène plus d’activités depuis le 8 juin 2005. Son dernier communiqué était une condamnation de l’acte terroriste commis à Lemgheiti. Pour le CODED à l’époque, cette agression constituait "l’aboutissement malheureux d’une propagande nocive menée depuis quelques temps contre notre pays par les milieux extrémistes ". Une allusion directe aux islamistes mauritaniens. Crée pour contrer le FONADH ainsi que la propagande islamiste, le CODED a échoué sur toute la ligne. Puisse son exemple servir aux nouvelles autorités avec la floraison des motions et pétitions de soutien. Il n y a guère de difference entre un ex, ou un nouveau thuriféraire.




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
jkoPtXTf
info@stonesedgegranite.com
2011-06-25 20:02:36

Thanks for writing such an easy-to-understand atrcile on this topic.

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés