TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ
En kiosque
TAHALIL343
Archives kiosque





Premier << 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 >> Dernier
11/11/2006 Hommage à Kane Saydou : Par Abdel Kader Ould Mohamed, juriste, ancien secrétaire d’Etat

En ce  mois béni de Ramadan où il est vivement recommandé d’améliorer les pratiques cultuelles ( ibadat), le devoir du croyant vis à vis de son coreligionnaire décédé devrait se limiter à une rapide présentation des condoléances aux proches de celui-ci. La vanité du discours sur les morts pourrait, de ce point de vue, affecter tout ce qui se dit ou s’écrit en dehors des formules canoniques qui consistent à implorer, au profit du défunt, la miséricorde divine ou à réciter, pour la bénédiction de son âme,  la sourate de la religion foncière.



08/11/2006 L’origine des Maures (II éme Partie),Par Dr Hamahou Allah Ould Salem

Pour remonter  l’origine des Maures, il conviendrait, tout d’abord, d’explorer des ages aussi anciens que confus. Ce temps  s’achève avec l’islamisation dont les débuts se situent aux VIIeme et VIIIeme siècles de l’ère chrétienne



08/11/2006 Une sommité du journalisme à Nouakchott

M. Eduardo Cué ancien journaliste de CNN a séjourné  la semaine dernière à Nouakchott  dans le cadre du programme d’échanges culturels organisé par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Mauritanie. M Cué a organisé une série de formations au profit des journalistes des media publics  notamment  ceux de la Télévision de Mauritanie sur le thème : «Rôle des media dans une démocratie».



25/10/2006 L’origine des Maures: Par Dr Hamahou allah 0uld Salem,Professeur d’Histoire à l’Université de Nouakchott

Premiere partie:

 

Le «Tarikh al beydhane» qui signifie  l’histoire de ce qu’on appelle communément la société maure renvoie  à la fin d’une période  historique qui s’achève en 1903 avec la colonisation française du territoire  qui sera celui de l’actuelle république islamique  de Mauritanie. Au-delà  des frontières tracées par la colonisation, cette histoire concerne  un espace  naguère  connu sous le vocable «Bilad Chinguitt». C’est   l’espace dans lequel se sont déroulées les toutes premières opérations du mouvement almoravide et qui a connu, dés le XIVeme  siècle, la substitution   de la langue arabe  aux dialectes berbères.



11/08/2006 Ouverture du premier Forum de la jeunesse

Le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports organise depuis jeudi soir à Nouakchott un Forum de la jeunesse.
Ce Forum soutenu par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et l’UNICEF dure trois jours et permettra aux participants de suivre des exposés et de conférences sur le concept et le rôle du réseau des organisations de la jeunesse.
Selon M. Mohamed Mahmoud Ould. Abderrahmane, Secrétaire général du ministère de la Culture, le forum permettra l’installation du Bureau national du réseau de la jeunesse.



25/07/2006 Enseignement supérieur : La recherche scientifique se cherche

Accorde-t-on une place importante à la recherche scientifique en Mauritanie ? Quels sont les moyens dont disposent les structures scientifiques? Ailleurs, dans les pays développés, cette activité constitue la force motrice du développement?

Les autorités publiques débloquent rarement des ressources suffisantes pour stimuler la recherche. Bien que les étudiants de troisièmes cycles deviennent de plus en plus nombreux, leur intégration dans l’Université apparaît difficile. Il y aurait 200 chômeurs ayant au moins un bac plus cinq, voire des docteurs qui n’ont pas pu s’insérer dans la vie active.
Toutefois, l’Université de Nouakchott aura besoin de ressources humaines pour assurer la réussite d’une éventuelle création de troisième cycle. Cette éventualité pourrait encourager la recherche scientifique en Mauritanie. Cependant, les observateurs avisés sur la question sont perplexes quant à la réalisation de progrès dans ce domaine.



11/07/2006 Résidence Keur Khadim Rassoul : Une maison pas comme les autres

Vendredi 07 juillet, 16h45, à quelques encablures des jardins du 5ème arrondissement de Nouakchott, un muezzin convie les fidèles à la prière d’AL ASR. Sa voix de stentor ne provient nullement comme à l’accoutumée d’une quelconque mosquée banlieusarde mais bien au contraire d’une maison.

La Résidence Cheikh Ahmedou Bamba, du nom  du fondateur de la confrérie des mourides du Sénégal. Faite de chaux et de sable, la maison aux murs bleutés s’ouvre sur une rue quelque peu asphaltée, le plus souvent empruntée par les "moula lahmar"- charretiers.



07/06/2006 Culture :" Nguéntel" : célébration d’une nouvelle vie


Dans toutes les sociétés humaines, la naissance d’un enfant s’accompagne d’une fête, ou d’un baptême. Dans la tradition pulaar, l’octroi du prénom ("nguéntel") intervient 7 jours après la naissance du bébé…
Jeudi 1er juin 2006. Tout un village se réunit pour le baptême d’un nouveau-né de 7 jours qui se verra attribuer un prénom au tout début de l’événement. Le soleil badigeonne en or, toutes les concessions environnantes. Le prénom sera choisi devant l’imam de la mosquée du village.



29/05/2006 Splendeurs et décadences des griots

Autrefois respectés, parfois même craints, les griots sont aujourd’hui réduits pour certains, à des parias de la société. Leur statut utilitaire d’antan a laissé la place à des bouffons modernes. Ils traquent les cérémonies où ils se font un peu d’argent. Cette frange de la société est parfois très mal jugée. Pourtant des griots imbus des vraies valeurs de l’art demeurent encore.
Ils ont jalonné le cours de l’histoire, et sont présents dans toutes les communautés du pays.



23/05/2006 Semaine de la bande dessinée : Mystères, bulles, et gommes!

Du 16 au 19 mai, le Centre Culturel Français a accueilli et honoré la bande dessinée africaine et mauritanienne. L’occasion de découvrir (ou de redécouvrir!) les artistes mauritaniens sous-exposés, mais aussi des scénaristes et dessinateurs français invités pour l’occasion.



TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés