Premier << 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 >> Dernier
15/08/2007 Mise au point : Par Hamahou Allah Ould Salem

Dans un entretien publié par le journal Tahalil Hebdo et qui a été relayé par le site CRIDEM , j’ai abordé avec bâtons rompus mais aussi, il est vrai, quelque peu pointus, un éventail de thèmes qui fâchent.



15/08/2007 La Mauritanie durcit les sanctions contre l’esclavage

Le Parlement mauritanien a adopté jeudi 9 août 2007 une loi faisant de l’esclavage un crime passible de peines de prison. Le projet de loi a été adopté à l’unanimité par les députés mauritaniens. Les propriétaires d’esclaves sont désormais passibles de peines pouvant aller jusqu’à dix ans de prison. Les responsables de l’Administration s’il est prouvé qu’ils se montrent complaisants avec ce genre de pratique, pourront également écoper de peines de prison et de fortes amendes



15/08/2007 L’Esclavage : Une épine à extirper du pied de la démocratie mauritanienne naissante

Vendredi 29 juin 2007, le Président de la République, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi fit une adresse à la Nation relative aux violations des Droits de l’Homme dans notre pays, parmi lesquelles la tare de l’esclavage. Le Président s’est engagé à éradiquer ce fléau social qui perdure depuis des siècles dans notre société.



13/08/2007 Inondations de Tintane: Appel à l’aide internationale

Le Gouvernement mauritanien a lancé samedi 11 août un appel à l’aide internationale pour reconstruire la ville de Tintane submergée par les eaux, suite à de fortes pluies tombées en début de semaine écoulée. Le gouvernement a décidé de créer un fonds spécial pour le relogement des populations sinistrées et de demander aux institutions et pays amis et frères des contributions dans ce cadre, a annoncé le ministre de l’Economie et des Finances Abderrahmane Ould Hamma Vezzaz, au cours d’une conférence de presse organisée samedi , au ministère de l’Economie et des Finances, à laquelle ont été conviés les ambassadeurs et les représentants des organisations internationales accréditées en Mauritanie



06/08/2007 Un chemin de fer pour désenclaver le Sud Mauritanien

Le gouvernement mauritanien a signé avec un consortium Soudano-Chinois un accord pour la construction d’un chemin de fer devant relier Nouakchott et Kaédi.
Selon l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI-officielle), le chemin de fer, long de 430 km, sera construit entre Nouakchott et Bofal, non loin de la ville de Kaédi.
Il doit permettre l’acheminement vers Nouakchott du phosphate qui sera exploité ultérieurement sur le site de Bofal, qui abrite de prometteuses réserves selon le ministère des mines et de l’énergie



27/07/2007 Diplomatie… Réfugiés…Nouvel ambassadeur US et argent sale

"Nous sommes actuellement en négociation pour une sorte de partenariat avec la CEDEAO qui pourrait prendre la forme d’une zone de libre échange", a déclaré vendredi 27 juillet à la presse Mohamed Saleck Ould Mohamed Lemine ministre des affaires étrangères, (photo ci-contre).



22/07/2007 Les animaux sont morts par milliers à Fassala

Des milliers d’animaux sont morts début juillet à Fassala (au Hodh Charghi) suite à une forte pluie accompagnée par d’un vent froid. Un plan d’urgence au profit des éleveurs victimes de ces intempéries serait envisagé par les autorités.



19/07/2007 La générosité koweitienne sera-t-elle au rendez vous ?

Le Président de la République a effectué durant la semaine écoulée deux voyages à l’Etranger Le premier voyage fut pour le Sénégal et le second pour l’Emirat du Koweit. Au cours de son séjour au Koweït le président Sidi a eu des nombreux entretiens avec les dirigeants de cet Emirat, avec lequel nos relations s’étaient détériorées du temps de Mouawiya.



17/07/2007 Selon le Gouvernement : Pas de prisons secrètes américaines en Mauritanie

Le ministre de la justice a affirmé jeudi 4 juillet au cours d’une plénière et en réponse aux questions orales des parlementaires mauritaniens que la Mauritanie n’abritait pas de prisons secrètes de la CIA (services secrets américains). "Il n’y a pas de prisons secrètes américaines chez-nous. Nous sommes un gouvernement élu dans un pays démocratique, nous respectons les droits de l’homme", a déclaré Limam Ould Teguedi devant l’assemblée nationale.



03/07/2007 Pas contents du retour des déportés ?

Un groupe d’ «intellectuels et d’universitaires» mauritaniens ont rendu public le 2 juillet 2007 une déclaration publiée sur le site Al akhbar.info dans laquelle ils ont rappelé que la Mauritanie fut victime des événements de 89, utilisés, selon eux , par les FLAM et des puissances sous régionales et internationales qui les ont transformés en conflit entre arabes et négro-mauritaniens, ajoutant que ces événements ont été a l’origine de l’assassinat d’un grand nombre de mauritaniens et que le Senegal a également déporté en Mauritanie des centaines de milliers de mauritaniens après avoir confisqué leurs biens .




TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés