Premier << 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 >> Dernier
30/10/2008 Le Sénégal en perspective à la succession de Wade

Le Sénégal vit une période difficile. Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) du Président Wade est dans une situation trouble. Pour cause ? Les partisans du Président Sénégalais luttent pour sa succession. Le projet de loi, appelé loi Sada Ndiaye,  relatif à la réduction du mandat du président de l’Assemblée Nationale déposé sur la table de ce dernier pose problème.



30/10/2008 Communiqué du conseil des ministres de la junte

Le Conseil des Ministres (de la junte) s’est réuni le Jeudi 30 Octobre 2008 sous la Présidence du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut Conseil d’Etat, Chef de l’Etat. Le Conseil a examiné et approuvé les Projets de décret suivants:



30/10/2008 Le Front anti-Putsch organise deux sit-in à Nouakchott

Les  militants anti-putsch mauritaniens ont organisé jeudi 30 octobre un sit-in devant la Radio Nationale à Nouakchott, pour protester contre la partialité des médias publics en faveur des putschistes. "Nous avons choisi la proximité de la Radio pour protester contre la partialité des médias publics utilisés par les putschistes comme des porte-voix du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte", a déclaré Idoumou Ould Mohamed Lemine, porte-parole du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD).



29/10/2008 Cheikhna Ould Nenni, Consul Général de Mauritanie à Dakar

Des sources concordantes ont affirmé à l’ANI que le Secrétaire Général des Nouvelles Forces du Changement, M. Cheikhna Ould Nenni a été désigné Consul Général de Mauritanie à Dakar. Il est à noter que le courant politique «Nouvelles Forces du Changement» qui prône le changement depuis les premières heures de la fin de la transition de 2007, a apporté son soutien actif au coup d’Etat du 6 août 2008.



29/10/2008 Appel pour le respect de la liberté d’expression en Mauritanie

Depuis le coup d’Etat du 06 août 2008, l’exercice des libertés fondamentales devient de plus en plus problématique en Mauritanie. A l’interdiction absolue de manifester est venue s’ajouter, de plus en plus ouvertement, celle d’exprimer ses opinions et de prendre part aux débats publics.



28/10/2008 Isselmou Ould Abdel Kader : Les avocats dénoncent la dénaturation des propos de leur client

Pour réagir aux déclarations faites le 27 octobre par le  procureur de la République de Nouakchott,  le Collectif des avocats de défense de l’ancien ministre Isselmou Ould Abdel Kader  a organisé le 28 Octobre à Nouakchott, une conférence de presse à l’hôtel Halima dans laquelle, les avocats ont exprimé leur surprise d’apprendre par voie de presse les déclarations du parquet sur une procédure pendante devant le troisième cabinet d’instruction.



27/10/2008 Le Parquet apporte ses éclairages sur l’incarcération d’un détenu d’opinion

Mohamed Abdallahi Ould Tiyeb,  procureur de la République de Nouakchott, a affirmé le 27 octobre  que le détenu d’opinion Isselmou Ould Abdel Kader  "avait accepté de s’excuser auprès du parquet pour ses propos contre l’armée" mais "refusé de le faire par le même média (Télévision d’etat, ndlr) qu’il avait utilisé pour l’offenser".



27/10/2008 Front National pour la Défense de la Démocratie : Déclaration

Dans un nouvel acte de provocation, les putschistes ont violé, ce matin, le domicile du Président de la République Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et enlevé son épouse  pour la contraindre,  encore une fois, à comparaître devant une commission parlementaire, transformée, pour la circonstance, en un commissariat de police, ternissant, à nouveau, l’image de cette respectable chambre.



27/10/2008 Khattou mint El Boukhary refuse de répondre aux sénateurs

Madame Khattou Mint Boukhary, l’épouse du président mauritanien renversé le 6 août par un coup d’Etat, a refusé le  27 octobre de répondre aux sénateurs qui l’ont fait amener de force par la police pour l’auditionner  dans le cadre d’une «commission d’enquête» sur les modes de financements de sa fondation caritative.



27/10/2008 Khattou Mint El Boukhary de nouveau présentée au Sénat

Des policiers ont  interpellé dans la matinée du 27 octobre la Première Dame Khatou Mint El Boukhary et l’ont conduit vers le Sénat. Mint El Boukhary est l’épouse du président constitutionnel renversé par coup d’Etat militaire et maintenu en résidence surveillée à Nouakchott.




TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés