Premier << 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 >> Dernier
14/08/2008 Le Premier ministre du Président renversé refuse de reconnaître son successeur désigné par la junte

Le Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghf reconduit dans ses fonctions le 3 juillet par les président Sidi Ould Cheikh Abdellahi renversé par coup d’Etat, a refusé de reconnaître le gouvernement que la junte à l’intention de former après la désignation par celle-ci, d’un nouveau Premier ministre en la personne de Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf.



14/08/2008 Marche pour le rétablissement du président renversé

Pour dénoncer le coup d’Etat du 6 août et exiger le retour du président renversé, le Forum des Organisations Nationales des Droits Humains (FONADH) a organisé l’après-midi du jeudi 14 août-  une marche de l’ancienne Maison des Jeunes à l’Hôpital National.



13/08/2008 Durcissement de la position de l’UE : Le président du HCE reçoit des présidents de partis politiques

Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz président du Haut Conseil d’Etat a reçu en audience, le 13 août , au palais présidentiel à Nouakchott, , MM. Jemil Mansour président du Rassemblement  National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) et Mohamed Ould Maouloud president de l’Union des Forces du Progrés(UFP)  partis opposés au coup d’Etat du 6 août.



13/08/2008 Affluence des migrants sur les plages des Canaries : La junte fait-elle pression sur l’Europe ?

Plus de 130 migrants africains sont arrivés le 13 août  à bord de deux bateaux sur les plages de Ténérife (Archipel des Canaries), portant à plus de 450 le nombre de clandestins arrivés en une semaine, a annoncé la police espagnole. Selon les services de sécurité, 61 personnes, dont cinq mineurs, sont arrivés à bord d’un premier bateau sur une plage du sud-ouest de l’île de Ténérife en début de soirée du 13 aout.



13/08/2008 L’Algérie demande le rétablissement de l’ordre constitutionnel (position officielle)

Dans sa première réaction au renversement par l’Armée du président élu Sidi Ould Cheikh Abdellahi, l’Algérie a réclamé le 13 août  le "rétablissement de l’ordre constitutionnel en Mauritanie.  La position officielle algérienne a été exprimée dans un communiqué du ministère des Affaires Etrangères à l’issue d’une rencontre du ministre délégué chargé des Affaires Maghrébines et Africaines, Abdelkader Messahel, avec le Général Mohamed Ould Ghazouani, envoyé spécial mauritanien, porteur d’un message du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte mauritanienne, au président Abdel Aziz Bouteflika.



13/08/2008 Une manifestation anti-putsch réprimée par la police

La police a dispersé le 13 août devant l’Assemblée Nationale à coups de grenades lacrymogènes un sit-in organisé par des femmes opposées au coup d’Etat militaire qui a renversé le 6 août le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi démocratiquement élu en mars 2007. Le nombre des  femmes  était  entre 100 à 200 femmes à se rassembler devant l’Assemblée Nationale où elles ont été accueillies par des députées membres du Front National pour la Défense de la Démocratie.



12/08/2008 Des émissaires du HCE au Maghreb et en Afrique de l’Ouest

Après les rumeurs de refus de visas pour l’Europe, à des émissaires du Haut Conseil d’Etat (HCE) présidé par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz,  le HCE a dépêché la soirée du 12 août, des émissaires aux pays du Maghreb Arabe et de l’Afrique de l’Ouest.



12/08/2008 Le Colonel Ould Bayé désigné Secrétaire Permanent du HCE

Le Haut Conseil d’Etat (HCE), l’ instance militaire qui a pris le pouvoir avec le coup d’Etat du 6 août 2008, a désigné un Secrétaire Permanent, le 12 août 2008. Le  Colonel Ahmedou Bemba Ould Bayé, plus connu sous le nom de «Bemby»  devient ainsi le Secrétaire Permanent du HCE. Le Colonel Ould Bayé dirigeait  la première région militaire (Nouadhibou)  jusqu’au 7 août 2008. Il a été remplacé à  la tête de cette région militaire par le Colonel Sidi Ould Ely Savi qui dirigeait le Centre de Formation des sous officiers d’Akjoujt.



12/08/2008 FONADH : Déclaration

Très tôt la Société Civile, enracinée dans la quête de la paix et de la justice en Mauritanie et à travers le Monde, s’est préoccupée et inquiété  du développement d’une crise au sein de la classe politique de notre pays.Cette crise menace les acquis, encore fragile de démocratie, de justice et de paix sociale, amorcés par les événements du 03 août 2005, qui ont suscité un immense espoir de nation réconciliée, orientée vers le relèvement des défis qui l’assaillent.



11/08/2008 Communiqué de la présidence Française

Dans un communiqué rendu public le 11 août,  la présidence Françaises déclare  réitérer avec la plus grande fermeté son appel à la remise en liberté immédiate du Président Ould Cheikh Abdallahi. Elle rappelle qu’elle rejette le principe de nouvelles élections présidentielles en Mauritanie. La France décide de geler, à compter de ce jour, ses projets d’aide publique au développement en Mauritanie, à l’exception de l’aide humanitaire et alimentaire.




TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés