TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 >> Dernier
10/08/2008  Le président du HCE multiplie les interviews dans la presse étrangère

Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz président du Haut Conseil dEtat (HCE), l’instance militaire qui a pris le pouvoir en Mauritanie à la faveur d’un coup d’Etat mené le 6 août 2008 a accordé  plusieurs interviews à des media étrangers. Interviews, que nous publions, tout en espérant que le président du HCE, veuille accorder une interview à un media national, ou qu’il s’adresse directement dans un discours à la Nation au Peuple Mauritanien.



09/08/2008 L’envoyé spécial du SG de l’ONU exprime la grande préoccupation de la communauté internationale

«La question qui se pose aujourd’hui en Mauritanie, c’est  le retour à l’ordre constitutionnel et les conditions dans lesquelles, ce retour se fera le plus rapidement possible», a déclaré le 9 août à Nouakchott, M. Said Djinnitt, envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique Occidentale.



09/08/2008 L’émissaire de la Ligue Arabe utilise la langue de bois : Les anti-putsch dénoncent

«Nous protestons  contre les propos qui veulent que le processus démocratique soit rassurant alors que nous sommes dans un pays où le Président démocratiquement élu se trouve en prison et le pouvoir aux mains de putschistes qui répriment nos manifestations", a indiqué  Mohamed Ould Maouloud, président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) au sortir d’une réunion avec M. Ben Hilli, l’émissaire de Ligue Arabe.



07/08/2008 Condamnation unanime du coup d’Etat du 6 août : Synthèse des réactions extérieures

Le chef de l’Etat mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdellahi, premier président démocratiquement élu du pays, a été arrêté le 6 août  à Nouakchott au cours d’un coup d’Etat sans effusion de sang, mené par son  chef d’état Major particulier,  qu’il venait de limoger. Ce  coup d’Etat a entraîné un grand  tollé de part le monde.



07/08/2008 Changements dans la haute hiérarchie militaire

Le  Haut Conseil d’État, nouvelle instance executive du pays  a effectué le 7 août quelques nominations au sein de la haute hiérarchie militaire. Ainsi, le Général Mohamed Ould Ghazouany a été nommé  chef d ’État-major particulier  de la Présidence. Le Colonel Mohamed Ould Mohamed Znagui a été nommé  Chef d’État-major adjoint de l’Armée Nationale. Les autres nominations sont:



06/08/2008 Réactions au niveau national

L’APP a rendu publique, mercredi 6 aout , une déclaration dans laquelle il condamne le putsch militaire contre le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi.



06/08/2008 Le SOS de la fille du président déposé par putsch

Amal Mint Cheikh Abdellahi, attachée de presse à la Presidence de la Republique et fille du président déposé,  a appelé l’ONU à ouvrir des discussions pour rétablir au plus vite le gouvernement légitime dans son pays.



06/08/2008 Selon le chef de la junte au pouvoir: «L’Etat de droit sera préservé»

Le Général Mohamed  Ould Abdel Aziz qui dirige les putchistes qui ont  déposé le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdellahi a affirmé le 6 août dans une interview aux quotidiens suisse «le temps» et belge «le soir», a paraitre jeudi 7 août  que l’Etat de droit sera préservé à nouakchott.



06/08/2008 Un Haut Conseil d’Etat remplace le président élu, déposé par putsch

Dans l’après midi du 6 août un Conseil d’État, a été crée par les putschistes  pour  « la gestion » du pays en attendant la prochaine élection Présidentielle. Dix personnalités : cinq militaires et cinq civils avaient été choisis par les putschistes pour y siéger. En voici la premiere liste.



06/08/2008 Le Porte-parole de la Présidence appelle la communauté internationale à ne pas reconnaître les putschistes

Dans un entretien téléphonique avec le bureau de l’AFP à Dakar, Abdoulaye Mamadou Ba porte-parole du président mauritanien renversé,  a appelé le 6 août  la communauté internationale à "ne reconnaître en aucun cas" le pouvoir des putschistes.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés