Premier << 1 2 3 4 5 6 7 8 >> Dernier
11/11/2010 Terrorisme: Le Colonel Boukhary présente la vision de l’Armée

La conférence présentée le 28 octobre au Palais des congrès de Nouakchott par le chef des opérations de l’état-Major national mauritanien, le Colonel Boukhary Ould Ahmedou sur le rôle des forces armées dans la lutte contre le terrorisme, a été suivie avec un grand intérêt. Elle le fut, non par sa qualité indéniable...



23/07/2010 Ely Salem Ould Eleya: «L’Art doit surpasser les sensibilités étroites»

Le grand artiste Ely Salem Ould Eleya a nié avoir envoyé un mail aux rédactions comportant  des propos peu amènes  suite à un  différend relatif à un programme télévisé « la Voix d’or » qui a opposé le 22 juillet des artistes entraînant  leur convocation par la direction régionale  de la sûreté de Nouakchott.



23/05/2010 Procés des salafistes: Des «Allah Akbar» accueillent un verdict

Après une pause de deux jours, la cour criminelle de Nouakchott a repris le 23 mai sa session à Nouakchott avec l’examen du dossier de Dahoud Ould Sebty, un prévenu accusé de «liens avec une cellule terroriste».



26/02/2010 Sur RFI : Isselmou ould Moustapha, directeur de l’hebdomadaire «Tahalil» sur le dialogue Oulemas - détenus extrêmistes en Mauritanie

En Mauritanie, la fin de l’année 2009 a été marquée par les enlèvements de trois Espagnols et d’un couple d’Italiens revendiqués par AQMI. Le gouvernement a décidé pour la première fois de combattre le terrorisme sur le terrain religieux. Du 18 janvier au 2 février, une vingtaine d’oulémas ont débattu avec les 67 prisonniers accusés de terrorisme. Un débat fructueux, si l’on en croit le porte-parole des oulémas.



09/04/2009 Ould Moctar Nech : «La démocratie n’est pas une fatalité»

Tahalil hebdo : Vous vous étiez déjà exprimé dans nos colonnes sur l’actualité mauritanienne depuis le putsch du 6août 2008, comment analysez vous la situation aujourd’hui à la veille de la démission du Général Aziz?
Mohamed Nacer Ould Moctar Nech : En effet, je pense et je reste sur cette position que la solution devra être, avant tout, un compromis pour la Mauritanie et non un accord réalisé sur une trame de fond constitutionnel


pour plaire à toutes ou aux parties des formations politiques en présence.



07/04/2009 Biram Ould Dah: «Les aristocraties guerrières représentant des obstacles sérieux à toutes avancées démocratiques.»

Tahalil Hebdo : La «délinquance» théologique et le «brigandage» des aristocraties guerrières soulevés dans votre tribune intitulée : «Rites nêgriers et fondementalismes identitaires, face à l’humanisme et l’universalisme  de l’Islam» (Cf :http://www.journaltahalil.com/detail.php?id=2258),  sont des concepts qui peuvent renvoyer tout autant à l’époque médiévale en Europe qu’au monde musulman.  La traite negriere arabe, occidentale, et celle organisée par des rois africains, ne s’inscrivaient-elles pas dans ce cadre?



14/02/2009 Les transporteurs se plaignent: A quoi sert le ministère des transports?

«Quel pays!» a lâché  un journaliste en écoutant des explications fournies  lors d’une conférence de presse organisée conjointement  l’après-midi du 14 février au l’hôtel Halima  par le président d’une fédération des transports (GMT) et les responsables de  trois sociétés de transport.



08/10/2008 Interview avec Mohamed Nacer Ould Moctar Nech : «La seule voie envisageable, c’est la voie de la sagesse…»

Tahalil Hebdo : M. Nech, comment voyez vous la situation politique aujourd’hui, après deux mois de rebondissements, surtout à la lumière des sanctions internationales qui se profilent à l’horizon ?

Mohamed Nacer Ould Moctar Nech : Ces deux derniers mois ont été effectivement riches en rebondissements politiques,  au vu du comportement  des uns et des autres,  tant au plan front intérieur qu’extérieur.



06/08/2008 L’ex-capitaine Abderrahmane Ould Mini dans sa première interview

Profil de baroudeur, numéro 3 des «Cavaliers du changement », secrétaire général du parti HATEM et présentement député à l’Assemblée nationale, l’ex-capitaine Abderrahmane Ould Mini était la soirée mémorable du 8 juin 2003, le chef opérationnel au Bataillon Blindé (BB) après son contrôle par les mutins. Ould Mini a fui en Côte d’Ivoire d’abord puis au Burkina après l’échec de cette tentative de putsch. De là-bas, il a préparé avec ses amis, deux tentatives de putsch (celles du 8 août et de septembre 2004).



11/05/2008 La Salafiya, les Ulémas et l’amère réalité: Par, Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine dit «Al Majlissi»

Interpellé au milieu de janvier 2008 dans le cadre de l’enquête sur le meurtre des touristes français à Aleg, Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine dit «Al Majlissi» est présentement, en détention à la prison civile de Dar Naim. «Al Majlissi»,   est considéré être parmi les savants  salafistes mauritaniens, les plus en vue. Ses prêches et ses cours religieux dans diverses mosquées attiraient de grandes foules de jeunes. De sa cellule, il a écrit (en arabe), cette analyse sur le Salafisme publiée  par notre confrère «Akhbar Nouakchott», que TAHALIL a   traduit, pour ses lecteurs francophones.




TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés