Premier << 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 >> Dernier
15/01/2007 Chronique d’une crise non annoncée, entre le CMJD et la CFCD: Un deuxième round incertain!

Une nouvelle crise secoue  les relations naguère  mielleuses entre la CFCD et le CMJD. Suscitée, cette fois, par le soutien qu’apporterait le CMJD non plus aux candidatures inependantes, mais à un candidat indépendant à la présidentielle : Sidi Ould Cheikh Abdellahi. Le camp du changement sous Ould Taya se durcit et en appelle encore, à l’Union Africaine, la Francophonie et l’Union Européenne. Sera-t-il entendu enfin, par le Commissaire Louis Michel?



03/01/2007 Le président Mohamed Khouna Ould Haidalla , candidat à la présidentielle de 2007

C’est au cours d’une conférence de presse organisée mercredi 27 décembre 2006 à son domicile, que l’ancien président Mohamed Khouna Ould Haidalla, a annoncé sa candidature attendue aux élections présidentielles de mars 2007 en présence de grandes  figures politiques, telles Dr Cheikh Ould Horma du RMP-Temam, Ghassem Ould Bellali du Renouveau Démocratique, l’ancien bâtonnier Me Diabira Maroufa, Baba Ould Sidi Abdalla, et Dahane Ould Taleb Ethmane entre autres.



03/01/2007 Brahim Ould Abdellahi, candidat à la présidentielle

M. Brahim Ould Abdellahi, intellectuel, et journaliste, ancien directeur général de Radio Mauritanie a annoncé le mercredi 27 décembre, sa candidature à l’élection présidentielle de mars 2007.



02/01/2007 L’UFP porte Mohamed Ould Maouloud à la présidentielle

L’Union des Forces du Progrès (UFP) un  parti qui a été t la  grande révélation des dernières consultations électorales a investi  son président Mohamed Ould Maouloud  à la future présidentielle  au cours d’une cérémonie organisée le 2 janvier 2007 au palais des congrès de Nouakchott. Professeur d’Histoire, dirigeant historique de la gauche nationale (et non nationaliste), homme intègre, modeste et ne traînant pas de casseroles, Mohamed Ould Maouloud est l’un des meilleurs candidats pour cette Mauritanie nouvelle à laquelle aspirent l’écrasante majorité de ses compatriotes.



29/12/2006 Une lettre pour mon ami l’Auvergnat (Mohamed Baba): Par Abdel Kader Ould Mohamed, Juriste ancien secrétaire d’Etat.

C’est avec un grand plaisir que j’ai lu ta réponse à ma récente  contribution laquelle a été publiée sous le titre, quelque peu, imprudent : « l’avenir politique de la  Mauritanie entre l’urgence d’un consensus et la vanité de la démocratie conflictuelle».
 D’emblée je me réjouis que tu ouvres la porte de l’accord entre nous en affirmant, et avec quelle assurance ! que   «la nécessité du consensus n’est même pas à démontrer». Néanmoins, je ne peux m’empêcher de penser au fait que notre amitié, pour laquelle tu apportes un témoignage pathétique, puise, elle même, son origine dans une lointaine imprudence.



26/12/2006 Mohamed Vall Ould Bellal: «Il y a une majorité, mais elle n’appartient à un parti ou un groupe politique»

Mohamed Vall Ould Bellal, ancien ministre des Affaires Etrangères qui vient de perdre d’un cheveu le siège de député à Magtalahjar devant le candidat du HATEM, a tenu une conférence de presse, l’après-midi du lundi à l’hôtel El Khater devant un parterre de journalistes de la presse nationale et internationale .



26/12/2006 Présidentielle 2007: Zeine Ould Zeidane se jette dans l’arène

M. Zeine Ould Zeidane, ancien gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, limogé en septembre 2006, a annoncé le 18 décembre  sa candidature pour l’élection présidentielle prévue le 11 mars 2007.
Ould Zeidane, 40 ans est considéré avec Mohamed Ould El Abed (actuel MAED) parmi les plus brillants cadres de la Mauritanie actuelle.



14/12/2006 Les leaders de la CFCD en conclave, les investitures se poursuivent

Les leaders de la CFCD se sont réunis l’après midi du 14 décembre au siége des  réformistes centristes (Islamistes)  qui assurent présentement la présidence tournante de la CFCD. Au menu de la rencontre  les crocs en jambe donnés par des conseillers membres de partis de la CFDC lors de l’investiture des conseils municipaux notamment à Nouadhibou où  un conseiller APP a été élu maire, alors qu’un autre élu  membre de la CFCD (le RD) était le favori.



14/12/2006 L’avenir politique de la Mauritanie: Entre l’urgence d’un consensus et la vanité de la Démocratie conflictuelle.

L’idée d’un régime politique consensuel heurte les esprits bien pensants.  Une telle prétention qui poursuit l’objectif  quelque peu désuet de la  cohésion nationale est, en effet, souvent suspectée de traduire l’apologie  déguisée d’un certain despotisme oriental dont l’influence sur les  mentalités provoque un légitime effroi. Au demeurant, cette prétention  s’inscrit en faux contre la vocation  sacro-sainte de la Démocratie qui  implique un affrontement politique , somme toute  incontournable, entre une  majorité arthimétique qui a le droit de gouverner et une minorité  dont le  rôle est de s’opposer.



08/12/2006 Nouvelle Assemblée: Pas de majorité ferme, le jeu est ouvert

Aucun parti n’a remporté les 48 sièges nécessaires à la majorité dans la future Assemblée nationale.
Les observateurs considèrent que  la consolidation des alliances et le ralliement d’autres élus vont constituer  les principaux enjeux de l’après élection. Les élections législatives qui viennent de se dérouler  ont accouché d’une Assemblée nationale qui devra siéger sans véritable majorité à partir de mai 2007.




TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés