Premier << 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 >> Dernier
24/05/2007 Deux poids, deux mesures

Trois jours après l’ouverture du procès des salafistes mauritaniens, aucun fait n’est venu accréditer la thèse, que nous avions affaire à des terroristes. Les prévenus n’ayant pas commis d’actes violents, les questions du Parquet ont tourné sur la création en 2000 d’une organisation salafiste et sur le séjour en 2004, de quelques jeunes, dans les camps d’une organisation jihadiste, bien avant, que cette dernière, ne lance en juin 2005 une attaque terroriste contre la Mauritanie.
Au rythme où évolue ce procès qui a révélé des tortures inhumaines infligées aux prévenus, (lesquelles sont en fait, de véritables séances de formation de futurs Kamikaze si les tortionnaires ne sont pas poursuivis); certains se demandent si les salafistes mauritaniens présentés devant la justice, sont jugés pour des faits, ou s’ils sont poursuivis pour l’idéologie qu’ils portent.



18/05/2007 Affaire de drogue : les derniers développements

Les informations en provenance de Nouadhibou attestent que les 625 kilogrammes de cocaïne saisie le 2 mai à l’aéroport de Nouadhibou, ont été incinérés le mercredi 16 mai dans la même ville en présence des représentants d’Interpol, du procureur...



18/05/2007 Et si on buvait l’eau de l’océan ?

Aux chantiers prioritaires de l’unité nationale, de la justice et de la bonne gouvernance, le président Ould Cheikh Abdellahi doit maintenant adjoindre ceux de la soif et de la drogue. Nouakchott, la plus grande ville de Mauritanie, abritant au plus bas des estimations le quart de la population du pays, a soif. La nappe d’Idini qui l’alimente en eau potable déverse depuis quelques années dans le réseau de Nouakchott une quantité insuffisante pour étancher la soif des populations.



14/05/2007 «Retour au terroir»: Après 10 ans d’exil, Ould Yessa de retour en Mauritanie

"Je ne suis pas revenu demandeur de poste et de responsabilités dans le pouvoir, mais pour continuer le combat pour la justice et l’égalité","je n’accepte pas de travailler dans un régime qui continue de donner la protection aux tortionnaires et aux auteurs des détournements des deniers publics "...



06/05/2007 L’alchimie

Des concurrents aux programmes divergents apportent leurs soutiens à un concurrent dans l’entre deux tours d’une élection présidentielle. Le président une fois élu, les récompense pour leur allégeance, consacrant-il est vrai- une vertu rare chez nous : le respect de la parole donnée



25/04/2007 Courage, Monsieur le président !

Il fallait bien, ne serait ce que par respect aux formes, attendre que les deux chambres du Parlement se réunissent pour constituer votre premier gouvernement. Malgré l’impatience que ce retard suscite, il est permis de se consoler avec une louable intention de se conformer à l’équilibre constitutionnel des institutions. 
Mais les regards sont, durant cette longue semaine, marqués par les tractations souterraines, braqués vers le sommet des institutions incarné par le nouveau Président légitime. Dans un régime, fortement présidentiel, le président élu démocratiquement doit prendre toutes ses responsabilités pour préserver les intérêts de la Nation dont il est le garant.



25/04/2007 Courage, Monsieur le président !

Il fallait bien, ne serait ce que par respect aux formes, attendre que les deux chambres du Parlement se réunissent pour constituer votre premier gouvernement. Malgré l’impatience que ce retard suscite, il est permis de se consoler avec une louable intention de se conformer à l’équilibre constitutionnel des institutions. 
Mais les regards sont, durant cette longue semaine, marqués par les tractations souterraines, braqués vers le sommet des institutions incarné par le nouveau Président légitime. Dans un régime, fortement présidentiel, le président élu démocratiquement doit prendre toutes ses responsabilités pour préserver les intérêts de la Nation dont il est le garant.



13/04/2007 Le modèle Zarghawi atteint le Maghreb

Les attentats sanglants perpétrés par Al Qaida au  Maghreb Islamique (ex GSPC-algérien) baptisés «Badr du Maghreb» comme  Lemgheiti en 2005 dont titré «Badr de Mauritanie», nous interpellent. Le modèle Zarghawi, cet ex-émir de l’organisation du Jihad en Mésopotamie, tué l’année dernière par les américains,  un modèle dominé par les exécutions médiatisées, les attentats sanglants et aveugles a atteint le Maghreb Arabe. Il est aux portes de la Mauritanie.



04/04/2007 Démocratie et éducation

Le Premier Ministre démissionnaire Sidi Mohamed Ould Boubacar, confiait récemment que son seul grand regret dans cette transition de 19 mois, aura été de n’avoir pas pu (par manque de temps) créer une dynamique pour entamer la réforme de l’éducation, dans un état proche du néant absolu chez nous. Or, si la démocratie a jeté l’ancre en nos côtes mauritaniennes, celle-ci ne pourra s’y attacher durablement qu’avec une éducation digne d’une telle idéologie politique.



28/03/2007 Les grands chantiers de demain

Le nouveau président de la Mauritanie a pris un train en marche dont il devra vivement forcer l’allure. Les tâches sont immenses pour cela: relancer une économie pillée qui reprend à peine son souffle, faire ressentir à tous les citoyens les futurs effets positifs escomptés par les perspectives pétrolières et gazeuses; rééquilibrer la répartition des richesses engendrées par le travail et les ressources de tout un peuple.




TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés