TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ
En kiosque
TAHALIL343
Archives kiosque





Premier << 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 >> Dernier
29/09/2006 Elections du 19 novembre : Partis politiques et Indépendants déposent leurs listes

 C’est ce soir, vendredi 29 septembre à 00 heures, qu’échoit le délai légal, pour le dépôt des listes candidates aux élections municipales et législatives prévues le 19 novembre 2006. Ces élections vont intervenir dans un contexte de suspicion entre les autorités et les partis politiques regroupés au sein de la Rencontre Nationale pour la Défense de la Démocratie (RNDD) sur les candidatures indépendantes, que les partis estiment suscités par le pouvoir.



29/09/2006 Présidentielles de mars 2007 : Avalanche de candidats déclarés ou potentiels



29/09/2006 La riposte de la CFCD aux «indépendants» : listes communes et candidature unique aux présidentielles

La Coalition des Forces du Changement Démocratique (CFCD) qui regroupe en Mauritanie les partis de l’ancienne opposition au régime du Président Ould Taya et qui s’était constituée en avril 2006, pour empêcher le retour des symboles de l’ancien régime aux affaires, à la faveur des futures élections, a réagi au delà de la condamnation, à l’émergence du phénomène des listes indépendantes, qui bénéficieraient (selon les partis toutes tendances confondues, y compris le PRDR), du soutien des autorités de la transition.



27/09/2006 Ely en Roumanie, après la France

  Le Colonel Ely Ould Mohamed Vall président du CMJD, Chef de l’Etat a entamé lundi 25 septembre une visite de travail en France, avant de se rendre en Roumanie pour le sommet de la francophonie.
Le Chef de l’Etat est accompagné d’une forte délégation comprenant trois ministres (affaires étrangères, affaires économiques, Equipement et transports).
Il a été reçu mardi après-midi au Palais de l’Élysée à Paris, par le président françaisJacques Chirac (voir photo).



27/09/2006 Ce que l’Etat a prévu pour imposer les femmes aux éléctions

 Le ministère de l’intérieur a rendu public le 31 août un arrêté conjoint avec le secrétariat d’Etat à la condition féminine définissant les mécanismes tenant compte du quota réservé aux femmes pour l’établissement des listes candidates aux élections municipales et législatives.
Pour les élections municipales, l’arrêté précise que les places réservées aux femmes sur les listes candidates sont déterminées comme suit:
- Pour les conseils municipaux de 9 et 11 conseillers (deux places sont réservées aux femmes ); dans ce cas ou une femme est tête sur la liste candidate, la seconde femme est placée 4eme sur la liste. Par contre, si la tête de liste est un homme, les femmes occuperont la 2eme et la 4eme places.
-Pour les conseils municipaux de 15 et 17 conseillers (3 places sont réservées aux femmes): dans ce cas, si une femme occupe la première place, sur la liste candidate, la seconde est placée 5eme et la troisième 7eme sur la liste. Par contre, si la tête de liste est un homme, les femmes occuperont les 2eme, 5eme et 7eme places.
- Pour les conseils municipaux de 19, 21 et plus, (4 places sont réservées aux dames): dans ce cas, si une femme occupe la première place sur la liste candidate, la seconde est placée 5eme, la troisième 7eme et la quatrième 9eme sur la liste. Par contre, si la tête de liste est un homme, les femmes occuperont les 2eme, 5eme,7eme et 9eme places.
Pour les élections parlementaires, les femmes auront droit à un quota minimal de places sur les listes candidates défini conformément aux indications ci-après:
A- Pour les élections à l’assemblée nationale:
- Dans les circonscriptions électorales des chefs lieux de wilayas ayant deux sièges à pourvoir, les listes candidates comporteront un candidat de chaque sexe.
Dans les circonscriptions électorales ayant trois sièges, les listes candidates comporteront au moins un candidat de sexe féminin, en première ou deuxième position sur la liste.
Dans les circonscriptions électorales ayant plus de trois sièges, chaque liste candidate est composée alternativement d’un candidat de chaque sexe, et ce en tenant compte des deux principes suivants:
- Au sein de chaque groupe entier de quatre candidats dans l’ordre de présentation de la liste doit figurer un nombre égal de candidats de chaque sexe;
- l’écart entre le nombre des candidats de chaque sexe ne peut être supérieur à un .
B- Pour les élections au sénat :
Dans les circonscriptions électorales des sénateurs de la wilaya de Nouakchott, les listes candidates comporteront au moins une candidate en première position sur la liste.



27/09/2006 Dépôt des listes candidates aux élections: le délai légal sera-t-il reculé ?

L’opération de dépôt des listes candidates pour les élections municipales prévues le 19 novembre prochain a débuté mercredi 19 septembre à zéro heure sur toute l’étendue du territoire national.
Le décret convoquant le collège électoral pour l’élection des députés et des conseillers municipaux stipule que le délai légal réservé au dépôt des listes candidates pour ces élections est de 10 jours. Ce délai commence du 20 septembre 2006 pour s’achever le 30 du même mois.
Le même décret précise que l’autorité administrative compétente à recevoir les dossiers - les moughataa et les arrondissements - doit remettre des récépissés provisoires aux milieux ayant procédé au dépôt des candidatures , qu’ils soient des partis, des alliances de partis, des indépendants ou des regroupements d’indépendants.
La commission administrative chargée de statuer sur la validité des candidatures remet, quant à elle, un récépissé définitif pour la partie concernée.
Le scrutin, pour les élections municipales et législatives, débute le 19 novembre à 7 heures du matin, au premier tour, et le 26 du même mois, en cas de deuxième tour pour les élections législatives. Quant aux municipales, elles se déroulent en un seul tour.
La campagne électorale s’ouvre , pour sa part, pour les deux échéances déjà citées le vendredi 3 novembre 2006 et se clôture le samedi 18 du même mois.
La loi relative aux élections des députés de l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux définit les critères devant être remplis par les candidats qui doivent être âgés de 25 ans au moins.
Les personnes ne disposant pas de toutes leurs facultés mentales, celles déchues de leurs droits civiques et moraux , celles condamnées pour crimes de corruption ou celles ayant acquis la nationalité mauritanienne depuis moins de cinq ans ne sont pas autorisées à se présenter à ces élections.
En plus de cela, certaines fonctions sont incompatibles avec les postes électifs. C’est le cas , par exemple, des membres des forces armées nationales en activité, des magistrats, des fonctionnaires administratifs en exercice dans une localité d’où relève la circonscription électorale ou des personnes se présentant à titre ethnique, tribal ou sectaire.
La loi indique également que toute liste candidate doit déposer une caution financière de 40000 ouguiyas qui ne sera remboursée que pour les listes ayant obtenu au moins 5 pour cent des voix exprimées. A noter toutefois, que compte tenu de la crise qui secoue actuellement les relations entre les autorités et les acteurs politiques au sujet des candidatures indépendantes que la date du délai légal pour le dépôt des listes candidates pourra éventuellement être ajournée.



27/09/2006 Les independants dépendants?

L’Union Nationale des Indépendants (UNI) a tenu son assemblée constituante le vendredi 22 septembre au palais des congrès sous la supervision d’un bureau exécutif provisoire composé de six membres et présidé par Ba Abdoullaye l’ex-directeur général de l’ENER.
Cette assemblée constituante a vu la participation de 800 personnes, selon des estimations faites par des journalistes sur place.



27/09/2006 Orage sur les rélations CMJD/Partis

«Chers citoyens, je voudrai, réaffirmer l’attachement du CMJD à ses engagements relatifs à la transparence totale, à la neutralité absolue, à l’observation scrupuleuse du calendrier électoral et à son respect des résultats des urnes qui refléteront la volonté libre du peuple mauritanien", ce sont là, les termes, que le Chef de l’Etat a utilisés la soirée du 23 septembre, au cours d’un message adressé à la Nation, à l’occasion du mois bénit du Ramadan. Ces propos ont été perçus par des observateurs comme un démenti aux informations qui circulent, sur le soutien que Chef de l’Etat apporterait à une nouvelle mouvance d’indépendants qui a fait une entrée fracassante dans notre paysage politique.



15/08/2006 Candidature indépendante de Ould Cheikhna aux présidentielles: Le 3 août des HATEMISTES

L’ex-commandant Mohamed Ould Cheikhna a déclaré vendredi 3 août se porter candidat indépendant aux présidentielles de 2007. Dans la déclaration annonçant cette candidature Ould Cheikhna l’a inscrite dans la logique du changement du 3 août 2005 et précisé, qu’il n’est mu d’aucune «ambition personnelle, mais qu’il croit agir par devoir ».
 Déclarant également n’éprouver “aucune haine, ni aucune amertume vis-à-vis de quiconque” Ould Cheikhna s’est engagé pour un “changement, de la justice sociale pour les pauvres, de l’assainissement de la gestion de l’Etat et de la reconstruction”.



15/08/2006 1er anniversaire du changement du 03 août :Le renouveau en marche

La Mauritanie a commémoré le 3 août 2006, le 1er anniversaire du changement sans effusion de sang qui a amené au pouvoir le CMJD. Le changement qui a mis fin aux 21 années de pouvoir du président Ould Taya, a reçu une large adhésio, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.
Aussitôt après l’annonce du programme du CMJD, la formation du gouvernement intérimaire et la proclamation d’amnistie générale, trois grands chantiers ont été lancés à l’issue de journées nationales de concertation ouvertes à l’ensemble des acteurs politiques.




TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés