Premier << 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 >> Dernier
01/12/2007 D’un budget à l’autre…

Dans quelques jours, tous les cadres centraux du pays vont s’envoler pour Paris afin prendre part au club du même nom. C’est semble-t-il notre unique espoir de récolter des fonds afin de ficeler quelques projets de nature à lancer des activités économiques créatrices d’emplois et de donc porteuses de croissance.
Nos responsables y ont fait largement allusion récemment. Pour calmer les esprits tourmentés des manifestants contre la faim et la hausse des prix
Mais à ce jour, l’opinion ne sait pas encore de quoi il s’agit exactement. Quels projets étudiés, quels moyens financiers escomptés, quels effets économiques et pour quelle croissance.



13/11/2007 Cela suffit!

Encore une fois nos élites se paient nos pauvres têtes de citoyens tout juste bons à meubler la galerie !
Il y a plus d’un an on nous a abreuvés à souhait de déclarations sur les faux chiffres de l’ère Taya, souvent par ceux-là mêmes qui les avaient préparés. Les faux chiffres sur le budget ; sur les dépenses ; sur l’inflation ; sur les devises et plus encore.



22/10/2007 Le plus, qui reste

Une nouvelle chaîne de télévision publique, TVM plus, a été lancée vendredi 11 octobre en Mauritanie. Ses programmes accordent davantage de temps d’antenne aux langues nationales mauritaniennes. Les émissions de sa première journée de diffusion ont été axées sur les préoccupations populaires avec des plages horaires privilégiant les langues nationales : pulaar, soninké et wolof.



22/10/2007 Ciel, 5,3 Tonnes de Hachich !

Neuf personnes ont été arrêtées pour leur implication présumée dans une opération de trafic de drogue en Mauritanie ayant porté sur 5,3 tonnes de hachich, une drogue fabriquée à partir de la résine de cannabis et connu sous l’appellation : «la pierre marocaine».



10/10/2007 Rien à voir avec les MOURABITOUNES !

Les Mourabitounes de l’équipe nationale de football n’ont rien à voir avec leurs ancêtres. Rien à voir avec les Mouabitounes qui , entre le XIe siècle et le début XIIe siècle, ont régné sur le Sahara ouest africain, une partie du Maghreb et une grande partie de l’Espagne. Les Mourabitounes du premier millénaire, eux, (avant la déferlante chiite Almohade) ont toujours vaincu.



01/10/2007 Pour un dialogue réel

L’unité nationale, cuite à toutes les sauces est l’écueil sur lequel risque de buter toute entreprise d’envergure nationale. Mise à rude épreuve ces dernières décennies, aujourd’hui on essaie de la remettre sur les rails vaille que vaille. Ce chantier, digne de celui de Sisyphe, est le défi majeur des pouvoirs publics actuels, car la fracture est si profonde que recoller les morceaux n’est pas évident. Par ailleurs par sa perniciosité le système «Taya» a installé un mur de silence entre les communautés qui ne communiquaient plus et s’observaient en chien de faïence prêtes à s’entredévorer.



26/09/2007 Trafic(s) de cocaïne : Nouveaux rebondissements

A Nouadhibou, le juge d’instruction a accordé il y a plus d’une semaine, la liberté provisoire à deux français (dont un pilote d’hélicoptère) et un marocain, inculpés, après la saisie en mai 2007, de 600 kg de cocaïne dans l’affaire dite de l’avion colombien.



25/09/2007 Fainéants de mon pays !

Difficile de rester muet devant des tares qui nous collent à la peau. Parmi celles-ci, il y en a une qui nous est très familière, nous autres mauritaniens, il s’agit de la fainéantise. Il est insupportable de se taire devant une attitude prononcée sur le manque de volonté et la main tendue adoptés par beaucoup d’hommes et de femmes de mon pays.



25/09/2007  Acceptera, acceptera pas ?

Le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdallahi acceptera-t-il d’être le parrain vrai ou supposé d’un parti politique dans le présent mandat quinquennal?
Les réponses à cette interrogation restent divergentes, tant le projet annoncé tambours battants est entouré de toutes les passions.
Les tenants du oui justifient une telle perspective par la nécessité pour le Président de s’entourer d’une majorité propre à lui garantir le succès de ses politiques, Les partisans de la création du parti en gestation assurent également l’obligation pour Sidioca de tenir ses promesses électorales en donnant une couverture formelle aux différents mouvements ayant soutenu sa candidature.



29/08/2007 Le Syndrome du «Parti Unique»

Il n’ est pas encore né ce parti ; mais il est en gestation. Ces «naisseurs» s’activent de plus en plus et semblent considérer que sa naissance ne serait qu’une question de jours.Pourquoi ce désir ardent de créer un grand parti ? C’est pour permettre au président de la République de mieux asseoir son autorité et de gouverner avec une majorité dont la configuration est déjà connue. Telle est la réponse des futurs dirigeants et partisans de la formation politique que l’on voit en filigrane.




TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés