Premier << 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >> Dernier
30/06/2009 Mais où est-il le caméraman?

Nous avons provisoirement dépassé des blocages avec la démission «volontaire» du président légitime, le changement de nom de la junte, le gouvernement d’union et la présidentielle imminente. Mais d’autres blocages nous attendent : la cohabitation au sein du gouvernement, le déroulement du scrutin et l’éventuelle contestation de ses résultats .Cela peut se passer au premier comme au second tour. Y réfléchissons nous ? On ne serait pas alors sortis de l’auberge ! Mais tout en pensant au futur, n’oublions pas le présent. N’oublions pas le journaliste Hanevy jeté depuis quelques jours en prison.



08/06/2009 L’infamie évitée

L’accord de Dakar aurait pu être obtenu à Nouakchott si nous n’en étions arrivés à un stade où il fallait que ce soit, justement Dakar, Tripoli ou Paris qui règlent nos problèmes. Qu’ils en soient remerciés ! Les voisins et les frères peuvent bien avoir un droit de regard sur nos problèmes. Mais apprenons cependant, à nous en dispenser. L’Accord  a réellement pu avoir lieu, tout simplement, parce que le protagoniste au pouvoir a finalement accepté d’entendre la voix de raison. Grâce à ce compromis nous avons enfin évité l’infamie (de Ould Breideleil).

 



20/05/2009 Le ministère de l’Intérieur veut intimider l’opposition

Le ministère mauritanien de l’intérieur a rendu public le 20 mai un communiqué à la veille du lancement de la campagne électorale pour la présidentielle du 6 juin boycottée par la mouvance anti-putsch mauritanienne. Dans son communiqué ce ministère répressif qui a à son actif...



06/04/2009 Gadio pratique la langue de bois 

Le ministre sénégalais des Affaires Etrangères, Cheikh Tidjane Gadio qui était en Mauritanie le 6 avril dans le cadre d’une «médiation sénégalaise» entre les protagonistes de la crise a rencontré le Général Aziz, le président du RFD et certains des dirigeants du FNDD dont l’un des ténors Messaoud Ould Boulkheir avait récemment demandé au Sénégal de réviser sa position par rapport au coup d’Etat, si ce pays, veut jouer au médiateur.



29/03/2009 Un géant quitte ce bas monde !

Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Radhy chef général de la nébuleuse d’Ehel Sidi Mahmoud est mort l’après-midi du 28 mars à «Eguerj»,  un endroit situé à l’est de Kiffa.Il est mort de suites d’une blessure consécutive au maniement d’une arme à feu. Sa propre arme. Un bien triste accident. L’Assaba et la Mauritanie entière -du moins,  la Mauritanie debout-,celle, qui refuse l’arbitraire et  l’injustice sont en deuil.



17/03/2009 Censure et bastonnade: un ministre conseiller parle à la presse

M. Mohamed Ould Moine, ministre conseiller à la présidence du Haut Conseil d’Etat (junte) a organisé une conférence de presse le 17 mars à la présidence  dans laquelle il a lu une déclaration  et répondu à quelques questions des journalistes.



24/12/2008 Limogeage d’un superflic

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a opéré le 24 décembre un mouvement dans la haute hierachie de la Police nationale. Plusieurs gradés de la Police sont concernés par ce mouvement. Ainsi, le commissaire principal Boumouzoune Ould Cheikh Ahmed...



21/12/2008 Au suivant?

Ils l’ont libéré, le premier président démocratiquement élu de notre tumultueuse histoire de révolutions du palais. Mais est-il pour autant libre? Libre par exemple, de regagner son bureau, d’exercer ses prérogatives, de voyager, de manifester sur place publique ?
 Hors de question, naturellement. Il est libre cependant de participer en tant qu’ancien président, aux «Etats Généraux de la Démocratie» qui vont décider d’une nouvelle présidentielle. Au suivant donc!  Et la vie reprend. Malgré ses 52% de suffrages recueillis en 2007, Ould Cheikh Abdellahi se retrouve par la force des armes, disqualifié avant l’échéance réglementaire de 2012. «A quoi bon voter à l’avenir ?», entend-on, de plus en plus.



11/12/2008 Presse sous pression : Insultes et bastonnade

Notre confrère Mohamed Abdallahi Mamine, correspondant en Mauritanie de la chaîne iranienne «Al Alam»,  a été maltraité verbalement par un policier de faction  à  un poste de contrôle à  Teyarett1,  la soirée du 11 décembre.



26/11/2008 Opérations anti-drogue : Rappel des faits marquants

Deux opérations présentées comme étant  des «coups de filet anti-drogue» ont été lancées ces dernières quarante huit heures,  par la police. La premiere opération aurait permis l’arrestation la soirée du 25 novembre d’un certain «Oumar le chinois».  La seconde opération a été lancée dans la soirée du 26 novembre et se serait soldée par l’arrestation de mauritaniens, de sahraouis et d’espagnols.




TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés