Premier << 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 >> Dernier
01/04/2008 Khadim Ould Semane, le noceur impérturbable

Impressionnant,  ce Khadim Ould Semane,  qui choisit de convoler en justes noces au moment où il est sous une condamnation à deux années de prison prononcée en juin 2007 ainsi qu’un  mandat d’arrêt international lancé en févier 2008 suite à l’attaque de l’ambassade d’Israël en Mauritanie.



01/04/2008 Les ex-maîtres du désert en quête de reconnaissance

La résurgence de rébellions Touareg au Niger puis au Mali remet en lumière la quête de reconnaissance de ces nomades sahariens d’origine berbère, auparavant "maîtres du désert" et aujourd’hui paupérisés par des sécheresses successives et les politiques segregationnistes des nouveaux Etats-Nation. Estimés par les experts de un à un million et demi, les Touareg vivent sur un territoire de près de 2 millions de km2, réparti entre le Niger, le Mali, l’Algérie, la Libye et le Burkina Faso.



23/03/2008 Otages autrichiens : Vienne dépêche un deuxième émissaire

Un deuxième haut fonctionnaire autrichien est arrivé mardi 18 mars à Bamako pour participer aux pourparlers en vue de la libération des deux otages enlevés le 22 février en Tunisie par la Branche d’Al-Qaïda au Maghreb, a révélé une  source diplomatique autrichienne.



23/03/2008 Au nord du Mali: Maliens et Algériens torturent nos compatriotes

Détenus depuis  novembre 2007, des jeunes mauritaniens soupçonnés d’appartenance à l’ex-Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC-devenu Al Qaida au Maghreb) ont été finalement extradés le 22 février 2008 en Mauritanie (via,  la ville de Kiffa).



21/03/2008 ADRAR des Ifôgas : La rébellion touareg tend une embuscade à l’Armée Malienne

Trois soldats maliens ont été tués, plusieurs autres blessés, et une vingtaine ont été capturés dans une embuscade tendue par des rebelles touaregs à un convoi de ravitaillement de l’armée dans le nord-est du pays, près de la frontière algérienne, ont annoncé vendredi 21 mars  les autorités militaires maliennes.



17/03/2008 Le Mali commence à coopérer dans la lutte contre les salafistes : Quatre jihadistes livrés à la Mauritanie

Longtemps faibles et complaisantes,  les autorités maliennes commencent à traquer les salafistes au nord du Mali et à les livrer à  leur pays d’origine. Quatre mauritaniens ont été ainsi  extradés le 22 février 2008 vers la Mauritanie par les autorités du Mali. Leur interpellation est intervenue quelques jours avant l’annonce par une agence de presse locale de l’évasion intrigante, à Zouerate (au nord-Est),  de 3 salafistes dont Dahoud Ould Sebty recherchés dans le cadre du démantèlement de la cellule jihadiste responsable de l’attaque d’Aleg.



27/02/2008 Attaque du 1er fevrier : Plusieurs inculpations, deux mandats d’arrêt internationaux

Le procureur de la République du Tribunal de Nouakchott  a demandé le 25 février l’émission d’un mandat d’arrêt international contre El Khadim Ould Semane qu’il a accusé d’avoir pris part à l’attaque contre l’ambassade d’Israël (ou de la boite de nuit VIP), le 1er février dernier à Nouakchott.Ould Semane est un activiste salafiste évadé de la prison civile de Nouakchott, le 27 avril 2006.



27/02/2008 Nouadhibou : Les prévenus dans une affaire de drogue orientés vers deux juridictions

Mohamed Yehdih Ould Moctar, juge d’instruction du Tribunal de la Wilaya de Nouadhibou   a  rendu le 26 février,  son verdict dans l’affaire  intentée contre huit  inculpés  dans une affaire de trafic de stupéfiants qui a éclaboussé la capitale économique.



19/02/2008 Attaque du 1er février : Six suspects libérés faute de preuves

Six présumés jihadistes interpellés dans le cadre de l’enquête sur l’attaque le 1er  février de l’Ambassade d’Israël ou de la boite de nuit «VIP», ont été déférés lundi  18 février devant le parquet de Nouakchott et libérés faute de preuves. Il s’agit de Sidi Ould Habott, Alioune Ould Mbaye, Sidi Mohamed Ould Tlamid,  Mohamed Ould Weiss et deux tunisiens Wayel Zribi et Abdel Karim Bouarawi.



13/02/2008 Menace salafiste jihadiste : Washington indexe le nord du Mali

Il est établi que le nord  du Mali abrite depuis le début des années 2000  des camps mobiles de l’ex-GSPC devenu Branche d’AlQaida au Maghreb Islamique en janvier 2007. Cette zone à cheval entre l’extrême  Nord Est de la Mauritanie , le Sud de l’Algérie et le Nord du Niger constitue un lieu de refuge, d’entraînement et de trafics pour les salafistes algériens qui y recrutent,  forment et manipulent  des sympathisants  de différentes nationalités : mauritaniens, maliens, nigériens, nigérians et sénégalais.




TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés