TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 >> Dernier
05/02/2007 Plus de 600 kgs de drogue vénézuelienne saisis à Nouadhibou

La police de Nouadhibou a saisi plus de 600 kg de hachisch en provenance du Venezuela. La drogue a été acheminée à bord d’un petit avion dont le point de départ est inconnu. Cet avion s’est posé illégalement mardi soir sur la tarmac de l’aéroport de Nouadhibou malgré la fermeture de l’aérogare au trafic en raison des travaux d’extension et de réfection.



10/01/2007 Arrestation de 3 présumés salafistes mauritaniens

Les services de sécurité mauritaniens ont  arrêté lundi à Nouakchott, trois mauritaniens soupçonnés d’appartenir  au Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC algérien)  affilié à Al-Qaïda, a révélé mercredi à l’Associated Press, (AP), le directeur régional de la sûreté de Nouakchott,  le Commissaire Mohamed Vall Ould Taleb. «Ils étaient filés depuis quelque temps» a-t-il précisé, à l’AP. Ces arrestations coïncident avec le passage du vingt-neuvième Dakar en territoire mauritanien prévu pour jeudi 11 décembre ainsi que  les menaces terroristes du GSPC contre les concurrents du Rallye 2007.



08/11/2006 Les Touaregs Maliens se disent en guerre contre le GSPC Algérien

 Les touaregs du nord du Mali se sont déclarés jeudi "en guerre" contre les islamistes armés algériens du groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) qui piétinent leurs espaces sahariens.



20/10/2006 Menace terroriste: Les forces mauritaniennes de sécurité en alerte

L’état d’alerte  maximal est décrété depuis plusieurs jours au niveau des services mauritaniens de sécurité. Des informations fournies par «un service occidental» font état de l’infiltration en Mauritanie à la faveur de la tumulte liée à la préparation de la future campagne électorale, d’éléments du  Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC algérien), maître d’œuvre de la sanglante attaque de Lemgheiti en juin 2005.



11/07/2006 11 salafistes devant la justice : Parmi les prévenus, des suspects dans  l’attaque de Lemgheiti

Arrêtés début juin, 11présumés salafistes ont été déférés le 3 juillet dernier devant le parquet à Nouakchott. Les prévenus font partie d’un groupe de 17 personnes dont 6 ont été remises en liberté, le 14 juin dernier, après s’être repenties devant le Procureur de la République.

Sur les 11 prévenus, trois d’entre eux (dont une femme) ont été libérés le 3 juillet. Huit prévenus sont restés entre les mains de la justice et ont rejoint à la prison civile de Nouakchott 18  autres salafistes en détention depuis le mois d’avril 2005. Trois parmi ces derniers  s’étaient  évadés le 27 avril dernier.



20/06/2006 Les raisons d’une présence militaire américaine au nord du Mali

Débuté depuis le mois de mai dernier, l’exercice militaire conjoint entre les forces armées maliennes et les forces spéciales américaines tire vers sa fin. Pour clore cette opération, un parachutage combiné des deux forces s’est déroulé avant hier à Kati. Cet exercice a concerné une centaine de para-commandos dont une soixantaine de Maliens.



13/06/2006 SOS Esclaves déplore les arrestations «arbitraires»

L’organisation non gouvernementale Sos-Esclaves a déploré lundi la poursuite d’arrestations «arbitraires » opérées en Mauritanie depuis plus d’un mois dans les milieux islamistes.
" Nous déplorons les arrestations arbitraires qui ont lieu depuis un mois et qui rappellent étrangement les pratiques antérieures", a déclaré lors d’une conférence de presse Boubacar Ould Messaoud, président de Sos-Esclaves.



07/06/2006 Des présumés terroristes arrêtés

La Direction de la Sûreté de l’Etat a arrêté, au cours de la semaine écoulée, quatre personnes présumées, impliquées dans des attentats terroristes à l’étranger et dans l’attaque de «Lemgheiti» perpétrée l’année dernière au nord du pays par le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC).



22/05/2006 Détenus salafistes : Les Familles dénoncent les conditions de détention

Le collectif des familles de 18 détenus islamistes a dénoncé mercredi dernier au cours d’une conférence de presse organisé au FONADH, à Nouakchott, le durcissement des conditions de détention de leurs proches à la prison centrale de Nouakchott, suite à l’évasion de trois prisonniers le 27 avril dernier.
Après cette évasion, les visites avaient été suspendues pendant 15 jours durant lesquels les 18 islamistes restés en prison "ont été affamés et empêchés de tout contact avec l’extérieur", a déclaré Laanad mint Zerrough, la Porte-parole du collectif.



02/05/2006 Trois salafistes dans la nature

Trois détenus appartenant à un groupe salafiste mauritanien se sont évadés, jeudi dernier de la prison civile de Nouakchott où ils étaient détenus depuis la mi-2005.
Hamada Ould Mohamed Lemine, El khadim Ould Semane et Sidi Ould Habott se sont évadés en plein jour aux environs de 12 GMT à l’issue des visites organisées, effectuées par la parentèle des détenus.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés