TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ
En kiosque
TAHALIL343
Archives kiosque





Premier << 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 >> Dernier
13/04/2007 Six jihadistes présumés inculpés de terrorisme: Lors de leur arrestation, ils détenaient des armes et des munitions

Six jihadistes présumés, cinq mauritaniens et un marocain, arrêtés il y a deux semaines à Nouakchott en possession d’armes et de munitions, ont été inculpés mercredi par la justice mauritanienne d’"activités terroristes".Le procureur de la République du tribunal de Nouakchott a inculpé cinq des prévenus, dont le ressortissant marocain, d’"appartenance à une organisation terroriste ayant pour but l’atteinte à la sûreté de l’Etat". Ces cinq suspects sont les mauritaniens Ahmed Ould Abbass, Mohmed Ould Ahmedy, Brahim Ould sid Ely, Abdallahi Ould Jiddou et le Marocain Ahmed Ould Hassouna.



22/03/2007 Une organisation secrète revendique l’attaque de Kaédi

Une organisation jusqu’ici inconnue, aurait revendiqué l’attaque armée perpétrée le 11 mars dernier, lors de l’élection présidentielle, contre le bureau de la préfecture de kaedi, à 450 km au sud de nouakchott. Dans un communiqué distribué aux journalistes et dont les journaux se sont faits l’écho jeudi, "le Front de l’Unité, de la Justice et de l’Egalité en Mauritanie" indique que l’opération qui a fait un mort (le garde Coulibaly) "intervient en réaction à l’attitude du conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD) qui a ignoré la question des mauritaniens expulsés vers le Sénégal et négligé le règlement de la question de l’unité nationale". Un garde a été tué par balle dans la nuit de dimanche à lundi à Kaédi, située sur la frontière avec le Sénégal par des hommes armés qui ont tiré sur la préfecture où se déroulaient des opérations de décompte des voix dans le cadre du scrutin présidentiel. Cette attaque constitue un développement grave en Mauritanie car c’est la première fois qu’un groupe prétendant être d’obédience politique commet une telle action, depuis l’arrivée au pouvoir du CMJD.



22/03/2007 Maghreb Arabe : Le spectre d’un «arc terroriste» islamiste

Les mouvements islamistes radicaux d’Afrique du Nord s’unissent progressivement sous la bannière d’Al Qaïda et menacent les pays de la région, la France et l’Europe, préviennent des experts.



17/02/2007  Le policier cité par la MAP nie catégoriquement avoir remis une valise ou un sachet, au pirate !

Mohamed Mahmoud Ould Beyguene, un policier en service au commissariat spécial de la Police de l’aeropot de Nouakchott a catégoriquement nié au cours d’un entretentien effectué tard dans la soirée du 17 février, avec «Tahalil Hebdo», avoir remis un quelconque objet au pirate de l’air à son embarquement de Nouakchott à bord du bœing 737 détourné le 15 février.



16/02/2007  5 policiers acheminés sur Nouadhibou, pour une confrontation avec une passagère du Boeing

Cinq éléments de commissariat spécial de la police de l’aéroport de Nouakchott, ont été acheminés au milieu d’après-midi du vendredi 16 février, à Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie pour une confrontation avec une passagère du Boeing 737 détourné le 15 février.



16/02/2007 Le pirate s’appelle Mohamed Ould Abderrahmane: il est détenteur d’une carte d’identité algérienne et d’un passeport mauritanien !

De source officielle mauritanienne, le pirate qui a détourné jeudi, l’avion d’Air Mauritanie avant d’être maîtrisé à Las Palmas, se nomme Mohamed Ould Abderrahamne et détient une carte d’identité algérienne.Néanmoins, une source au ministère espagnol de l’Intérieur a indiqué qu’il était porteur d’un passeport mauritanien, sans préciser son identité, ni s’il était originaire du Maroc ou du Sahara occidental, comme l’avaient indiqué jeudi soir, des sources divergentes. Mohamed Ould Abderrahmane Ould Ahmed c’est son nom complet, est âgé de 32 ans, il serait natif de Nouakchott.



15/02/2007 Fin du détournement de l’avion mauritanien : Le pirate de l’air a été maîtrisé par les passagers

Un responsable espagnol a annoncé jeudi soir à la radio publique (RNE) que le détournement d’un Boeing 737 d’Air Mauritanie intercepté lors d’un vol intérieur avait pris fin aux Canaries. Un seul suspect a été arrêté, ont rapporté de leur côté des médias espagnols. "Fort heureusement, l’affaire du détournement s’est terminée favorablement", a déclaré sur la RNE José Segura, représentant du gouvernement dans l’archipel



15/02/2007 Détournement d’un avion d’Air Mauritanie : Après Dakhla, l’avion s’est posé à Las Palmas

Un avion de ligne d’Air Mauritanie, a été détourné l’après-midi du jeudi 15 février, peu après son décollage de Nouakchott. Il s’agit d’un Boeing 737 assurant un vol Nouakchott-Nouadhibou-Las Palmas. L’avion a été détourné par des pirates non identifiés.



05/02/2007 Plus de 600 kgs de drogue vénézuelienne saisis à Nouadhibou

La police de Nouadhibou a saisi plus de 600 kg de hachisch en provenance du Venezuela. La drogue a été acheminée à bord d’un petit avion dont le point de départ est inconnu. Cet avion s’est posé illégalement mardi soir sur la tarmac de l’aéroport de Nouadhibou malgré la fermeture de l’aérogare au trafic en raison des travaux d’extension et de réfection.



10/01/2007 Arrestation de 3 présumés salafistes mauritaniens

Les services de sécurité mauritaniens ont  arrêté lundi à Nouakchott, trois mauritaniens soupçonnés d’appartenir  au Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC algérien)  affilié à Al-Qaïda, a révélé mercredi à l’Associated Press, (AP), le directeur régional de la sûreté de Nouakchott,  le Commissaire Mohamed Vall Ould Taleb. «Ils étaient filés depuis quelque temps» a-t-il précisé, à l’AP. Ces arrestations coïncident avec le passage du vingt-neuvième Dakar en territoire mauritanien prévu pour jeudi 11 décembre ainsi que  les menaces terroristes du GSPC contre les concurrents du Rallye 2007.




TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés