TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 >> Dernier
17/01/2008 Sélévia El Jihadiya : L’internationale jihadiste

Sélèviya représente un centre idéologique entre la mouvance des «Frères Musulmans» et le groupe «Daawa Wa Tébligh». La  première mouvance native d’Egypte en début du 20eme  siècle préconise l’action  politique pour parvenir  au pouvoir avec l’utilisation de la propagande dans les milieux populaires. Les «Frères musulmans» soulèvent par exemple le problème palestinien pour gagner la sympathie des masses musulmanes.



12/01/2008 Meurtres d’Aleg : Les meurtriers en route vers la Mauritanie

Cinq Mauritaniens,  parmi lesquels, deux des trois meurtriers des touristes français à Aleg , arrêtés en Guinée-Bissau ont été extradés en début de soirée du 12 janvier  vers la Mauritanie.



11/01/2008 Meurtres d’Aleg : Les suspects «arrêtés à la demande des autorités françaises» selon la police Buissau-guinéenne

Deux Mauritaniens, parmi les trois meurtriers des quatre touristes français tués le 24 décembre dernier à Aleg (dont  Sidi Ould Sidna) , ont été arrêtés le 11 janvier en Guinée-Bissau. "Oui, c’est vrai, nous avons arrêté deux mauritaniens à 01h00 du matin" (heure locale et GMT), ils étaient à Bissau depuis pas longtemps. On les a arrêtés, et maintenant, nous sommes en train de suivre la procédure judiciaire", a indiqué  Lucinda Barbosa, directeur de la police judiciaire de  Guinée-Bissau qui  a précisé à «Reuters»  que les deux mauritaniens   arrêtés l’ont  été «à la demande des  autorités françaises».



11/01/2008 URGENT : Deux suspects dans le meurtre des français arrêtés en Bissau

De sources concordantes deux  des trois suspects recherchés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de quatre Français le 24  décembre à Aleg en Mauritanie ont été interpellés tôt vendredi à Bissau. Le troisième suspect n’a pas encore arrêté.  Contrairement à des  prévisions sécuritaires les suspects ne se sont donc pas dirigés au Nord du Mali. L’arrestation des deux suspects va permettre de répondre à une question fondamentale : les auteurs connus, il s’agit maintenant de savoir qui étaient les commanditaires de l’attaque d’Aleg.



07/01/2008 Meurtres d’Aleg : Les suspects entendus par le parquet d’Aleg et transferés à Nouakchott

Neuf suspects écroués à Aleg dans l’enquête sur le meurtre de quatre français le 24 décembre, ont été entendus le 6 janvier  par le procureur qui les a renvoyés à la gendarmerie pour "complément d’enquête". Finalement les prévenus dont l’un a été libéré ont été déferrés le 7 janvier à Nouakchott devant un juge d’instruction antiterroriste.



05/01/2008 Procès des salafistes tunisiens : Un mauritanien parmi les condamnés

 Deux des trente prévenus dont un Mauritanien, jugés depuis novembre pour terrorisme et complot présumé ont été condamnés à mort et huit autres à la prison à perpétuité.  Sept autres de ces trente militants comparaissant devant le tribunal de première instance de Tunis pour des faits remontant à décembre 2006 et janvier 2007 ont été condamnés à trente ans de prison.



27/12/2007 Selon un membre de la famille Tollet: L’agression d’Aleg a duré entre 20 et 30 secondes

L’attaque dans laquelle quatre français, deux frères, leur oncle et un ami, sont morts lundi 24 décembre à Aleg a duré "20, 30 secondes", a rapporté jeudi 27 décembre un membre de la famille qui a rencontré le seul rescapé, père des deux frères tués, hospitalisé à lyon. "Ce qui le choque terriblement c’est que ça s’est passé en 20 secondes, 30 secondes", a expliqué à la chaîne France 3 Robert Niarfeix, neveu du rescapé, François Tollet, rapatrié de Dakar mercredi.



27/12/2007 Attaque d’El Ghallawiya : Une première version des faits

Comment l’attaque d’El Ghallawiya a-t-elle eu lieu ? Aucun communiqué officiel n’est venu pour l’instant donner des explications à l’opinion sur un acte aussi grave ayant entraîné la mort de 3 soldats mauritaniens.Toutefois, selon une source généralement bien informée, tout a commencé quand l’unité militaire mauritanienne basée à El Ghallawiya a aperçu deux véhicules de marque GX qui se dirigeaient tout droit vers elle, le 27 décembre aux environs de 12 h GMT.



27/12/2007 Urgent : Le GSPC attaque à ElGhallawiya

Une unité militaire mauritanienne a été attaquée jeudi 27 décembre dans la zone d’El Ghalawiya. apprend-on de source sécuritaire. Les premières informations indiquent que l’attaque est l’œuvre du GSPC algérien devenu Branche d’AlQaida au Maghreb Islamique.. El Ghallawiya est située non loin de Lemgheiti, où une garnison militaire mauritanienne avait été attaquée par le GSPC en juin 2005.



26/12/2007 Meurtre des touristes français à Aleg : Réaction de Mohamed Mahfoudh Ould Ahmedou dit Ould Idoumou

Mohamed Mahfoudh Ould Ahmedou dit Ould Idoumou accusé en 2005, d’être l’Emir du «Groupe Islamique Mauritanien pour le Prêche et le Jihad» a été acquitté le 5 juin 2007 par la cour criminelle de Nouakchott après plus deux années de détention. Entre mars 2005 (sous Ould Taya) et juin 2007 il a eu à goutter aux affres de la torture et de la privation de libertés. De sa cellule de la prison civile de Nouakchott, il avait le 6 juin 2005, dénoncé et condamné l’attaque de Lemgheiti. Dans cette nouvelle déclaration, il condamne et dénonce en sa qualité de musulman a-t-il tenu à préciser, l’agression d’Aleg.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés