Premier << 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 >> Dernier
12/08/2008 Un officier dénonce le coup d’Etat: «Si j’ai désobéi à mes chefs, eux, en ont fait de même avec leur Chef»

Dans un enregistrement diffusé le 12 août sur internet, le Capitaine Sidi Ould Deïche un officier de l’Armée Mauritanienne –qui était jusqu’une date récente en formation à l’étranger) a vigoureusement dénoncé le coup d’Etat militaire  du 6 août 2008. Selon le Capitaine Ould Deiche,  le limogeage des Généraux décidé par le président  Sidi Ould Cheikh Abdellahi, le jour de sa destitution, procédait plutôt  de « l’assainissement de l’institution militaire, qui en avait grandement besoin».



04/08/2008 Urgent : Le tueur en série de Tevragh Zeina, interpellé par la Police

Le tueur présumé de deux  femmes toutes gardiennes (et vivant seules) dans le quartier de Tevragh Zeina a été arrêté en début de soirée du 4 août par la police. «Nous l’avons arrêté sur les indications du suspect interpellé en possession  du  téléphone de la dernière victime assassinée le 29 juillet. L’assassin s’appelle A. Sarr»,  nous a indiqué une source sécuritaire, en relation avec l’enquête.



30/07/2008 La Presse solidaire avec les journalistes incarcérés

Plusieurs dizaines de journalistes mauritaniens se sont rassemblés mercredi 30juillet à Nouakchott devant le ministère de la justice pour réclamer la libération de deux de leurs collègues inculpés et écroués pour "humiliation de la justice".



22/07/2008 Pour avoir apporté des éclairages sur un «non lieu» : Deux journalistes derrière les grilles

La justice a ordonné le 21 juillet  l’arrestation  et l’incarcération de deux journalistes qu’elle accuse d’ «injures à l’encontre de juges »". Mohamed Nema Oumar, directeur de publication de l’hebdomadaire «Al Houriya»  et Mohamed Ould Abdel Latif, journaliste au sein du même organe, ont été arrêtés,  suite à la publication d’articles dans la dernière parution d’«Al Houriya» évoquant «la corruption»  des magistrats de la chambre d’accusation, à l’origine du  non lieu prononcé en faveur de prévenus accusés de trafic de drogue.



12/06/2008 Un journaliste arrêté sur plainte d’un Sénateur

Mohamed Nema Oumar directeur de publication de l’hebdomadaire arabophone «Al Houriya» a été interpellé l’après-midi du 12 juin 2008 à son retour d’un voyage qui l’avait mené en Libye, où il était accrédité pour couvrir la récente visite du président de la République à Tripoli ainsi que les travaux de la Grande Commission mixte Mauritano-Libyenne.



11/06/2008 Carnet de Route : Nouakchott-Dakar, un voyage long et ennuyeux

Voyager de Nouakchott à Dakar en voiture, n’est pas chose aisée. Pour 468 kms de route, il se passe des moments difficiles ou agréables. Avec une pause qui s’impose à Rosso, où parfois on est livrés à la merci des policiers ou d’un chef de ce corps trop zélé, le voyage n’est pas de tout repos. Témoignage.



30/05/2008 Un faussaire assez doué

La Gendarmerie Nationale a arrêté la semaine dernière une faussaire assez doué. Ancien secrétaire de Hakem,  ex-agent au ministère de l’Equipement et  topographe,  le suspect (S. Haidara),  marié à cinq épouses,   avait un laboratoire particulièrement bien équipé avec  différents cachets des services de l’Etat Mauritanien.



15/05/2008 Accident de la circulation au centre ville:Plus de peur que de mal

Un accident de la circulation s’est produit la semaine dernière au centre ville de Nouakchott, au centre ville à un petit carrefour situé en face de l’ex-Ministère de la Promotion Féminine.Heureusement que ce jour n’était pas ouvrable et qu’en pareille heure, la circulation n’était pas dense.



05/05/2008  Sidi Idoumou Ould Boudid, SG du SNES : «Aucun gouvernement, aucun employeur ne leur donnera leurs droits sur un plateau d’argent»

Enseignement secondaire, enseignement supérieur, enseignement fondamental, l’année scolaire 2007-2008 a été une année bien mouvementée du fait des différentes mesures de grève qui l’ont agitée. Les syndicats de l’enseignement n’ont jamais été autant sur la sellette.



29/04/2008 Urbanisme : La mosquée marocaine retrouve son âme

Depuis près de deux décennies, la mosquée marocaine présentait sur sa face ouest un spectacle qui affligeait bien de croyants. Ce flanc était défiguré par une rangée de boutiques où l’on négociait les céréales, mais aussi un lieu, où les ateliers de soudure métallique avaient planté leurs quartiers.




TAHALIL 2006-2021 Tous droits reservés