Premier << 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 >> Dernier
16/11/2006 ENER: Sous le signe de la transparence, le réseau routier se porte mieux

Ce ne sont pas les manœuvres ainsi que les joutes oratoires de prestataires véreux, exclus par la commission autonome des marchés de l’ENER sur la base de critères objectifs, qui pourront noyer la vérité dans un flot de rumeurs et d’imprécisions!



12/11/2006 La SMCP écope d’une forte amende et son directeur général d’une peine avec sursis

La chambre correctionnelle du Tribunal régional de Nouadhibou a condamné jeudi 12 octobre, la Société Mauritanienne de Commercialisation de Poisson (SMCP-entreprise semi publique) à payer 550 000 000 d’UM au trésor public. Cette condamnation a été  assortie d’une peine d’emprisonnement de 20 jours avec sursis, pour le  directeur général  de la SMCP.



25/10/2006 OMVS: Le Chef de l’Etat participe au sommet

Le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, président du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie, Chef de l’Etat s’est rendu mercredi, au Sénégal pour prendre part au 14eme sommet de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Le Chef de l’Etat  est accompagné lors cette visite d’une délégation composée notamment des ministres des affaires étrangères et de la coopération, de l’énergie et du pétrole et de l’hydraulique. Mercredi à l’ouverture de la  conférence des Chefs d’Etat de l’OMVS à Dakar, la France et l’OMVS ont signé une convention de 7 millions d’euros pour la gestion des eaux du fleuve.



20/10/2006 Trarza : Lancement des travaux de forage de Heron 1

Le lancement des travaux du premier forage "onshore" d’exploration pétrolière Heron 1, situé dans la partie sud-ouest du Trarza, a officiellement débuté vendredi 13 octobre dans le Bloc 20 de notre bassin côtier et à l’extrême sud de la Commune rurale de M’Balal relevant du département de Keur Macène.
La cérémonie a été marquée par un échange d’allocutions entre le ministre de l’Energie et du Pétrole, Mohamed Aly Ould Sidi Mohamed et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine en Mauritanie en présence du wali du Trarza, du Hakem de Keur Macène et du maire de la commune de M’Balal.
Le ministre a indiqué que ce forage, exécuté par la société chinoise CNPCIM, s’inscrit dans le cadre des obligations figurant dans le Contrat de Partage de Production signé en mars 2005 entre la Mauritanie et la Société Brimax Pétroleum International limited. Il a signalé que la CNPCIM est devenue l’opérateur du Bloc 20 de Heron 1 depuis l’approbation par l’Etat mauritanien de l’accord de son entrée dans ce bloc et à hauteur de 65%.



20/10/2006 Signature d’une convention pour l’enlèvement de 55 épaves

Une convention portant sur l’enlèvement de 55 épaves de bateaux de la zone du Port Autonome de Nouadhibou a été signée  vendredi 13 octobre entre la Mauritanie et l’Union Européenne (UE). Le coût global du projet, objet de la convention, est de l’ordre de 9 milliards d’ouguiyas. Côté mauritanien, la convention a été signée par  Mohamed Ould Abed, ministre des affaires économiques et du développement qui avait à ses côtés son homologue des pêches et de l’économie maritime,  Sidi Mohamed Ould Sidina et par SEM Jean Eric Paquet, ambassadeur, chef de la délégation de l’UE à Nouakchott, du côté européen.



20/10/2006 Journées européennes du développement : Ely Ould Mohamed Vall invité à Bruxelles

Une dizaine de chefs d’Etat africains prendra part aux journées européennes du développement, organisées du 13 au 17 novembre à Bruxelles par la commission européenne.
De sources européennes, on signale la présence notamment des présidents du Mali Amadou Toumani Touré, du Botswana Festus Mogae, de Mauritanie Ely Ould Mohammed Vall, du Rwanda Paul Kagamé, du Togo Faure Gnassingbé, de l’Ouganda Yoweri Museveni, de Centrafrique François Bozizé, du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso et la présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf.



07/10/2006 Menace d’invasion acridienne : Les criquets au nord, les sauteriaux au sud

Le centre national  mauritanien de lutte antiacridienne a annoncé samedi que des essaims de criquets pèlerins ont été repérés dans le nord de la Mauritanie.
Ces essaims couvrent une étendue de 8 km et se trouvent près de la localité de Benichab, à 250 km au nord de Nouakchott.



27/09/2006 L’Algérie offre une centrale électrique à la Mauritanie

 L’Algérie a fait don à la Mauritanie d’une station de production d’énergie électrique dont la remise était prévue, dimanche 24 septembre , au lieu-dit ""Zone 75"", aux frontières algéro-mauritaniennes, a-t-on rapporté Algérie Presse Service citant une source de la direction de l’industrie et des mines de la wilaya de Tindouf.
D’une valeur de 10 millions de dollars et d’une capacité de production de 5,10 mégawatts, cette station est composée de différents équipements dont sept générateurs pouvant fournir une quantité d énergie suffisante pour couvrir 25 % des besoins de la capitale Nouakchott, a précisé la même source.
Le convoi transportant cette station empruntera le tracé de la future route devant relier le lieu-dit ""zone 75"" en Algérie à la capitale mauritanienne, Nouakchott, en passant par Ain Bentili et Choum.
L’installation et la mise en service de cette station a été confiée à une entreprise privée algérienne.



27/09/2006 Offre de rachat de Hardman Resources

 Le groupe pétrolier australien Hardman Resources a reçu lundi une offre d’achat amicale de 1,1 milliard de dollars de la part de la compagnie britannique Tullow Oil, selon une source de la compagnie.
D’origine irlandaise, Tullow est implanté dans 17 pays, principalement en Afrique.
Il produit actuellement quelque 70.000 barils équivalent pétrole par jour.
Devant être finalisée début 2007, l’acquisition doit augmenter sa production de 6.000 barils quotidiens.
Hardman Resources a des actifs en Ouganda, en Tanzanie, en Mauritanie, au Surinam, en Guyane et dans les îles Falklands.



15/08/2006 Transition:Gouvernance sans reprise économique

La gouvernance et le consensus politique national. Quels sont leurs impacts sur le niveau vie des citoyens? Autrement dit, existe-t-il réellement une relance économique en Mauritanie?
 Certes, nous avons assisté à des journées de concertation débouchant sur une modification constitutionnelle limitant le mandat présidentiel à deux mandats non renouvelables, mais il est question de savoir comment évaluer l’action de l’actuel gouvernement. D’où la problématique de la concrétisation du discours mémorable du «Boss» au Palais des Congrès. Ce discours prônait la transparence dans la gestion publique. Le chef de l’Etat n’avait-il pas souligné que «les choix à cet égard ne sont pas multiples : nous devons choisir entre l’anarchie, la confiscation du pouvoir ou une toute autre voie, celle consistant à accorder au peuple, à tous les citoyens, le droit de gérer eux-mêmes leurs affaires et ne pas les laisser aux mains d’un pouvoir qui ne les utilisera que pour ses propres intérêts.




TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés