TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ





Premier << 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 >> Dernier
04/06/2007 Le Gouvernement lance un appel pour une aide alimentaire urgente


Le gouvernement mauritanien a lancé le 1 juin à Nouakchott, un appel à la communauté internationale pour une aide alimentaire urgente en faveur d’un tiers de la population mauritanienne, menacée par la sécheresse. Plus d’un million de personnes sont concernées par "l’insécurité alimentaire" et ont besoin de 47.000 tonnes de céréales et de produits alimentaires divers, a affirmé Mohamed Ould Mohamedou le commissaire chargé de la protection sociale (CPS).
Ould Mohamedou, qui présentait les résultats d’une enquête menée au mois de mai 2007 par ses services, a précisé que 192 communes rurales sur les 216 que compte le pays "ont besoin d’une aide urgente". "Sur ces besoins alimentaires chiffrés, nous pensons que 27.000 tonnes de céréales diverses doivent être mobilisées sous le sceau de l’urgence", a ajouté Ould Mohamedou qui s’exprimait lors d’une rencontre avec des représentants de pays européens, arabes et des Nations Unies.



18/05/2007 Pétrole :Des déconvenues et de l’opacité

Les traders qui auraient avancé les 500 millions de dollars nécessaires au développement du champ pétrolier de Chinguetti regarderaient avec effroi la production en chute libre après un pic à 70.000 b/j, vers 30 000 b/j, a révélé «La Lettre du Continent» n° 517 du 10 mai 2007.
De plus, le brut contiendrait 0,85% de soufre et non 0,15% comme espéré, rapporte la même source, qui indique que notre pétrole «ne trouve preneur qu’en Chine».



18/05/2007 De l’eau, de l’eau, de l’eau !

Le mois de mai tire à sa fin. Les vagues de chaleur annonciatrices de la canicule commencent à se préciser par intermittence et les nouakchottois renouent avec les pénuries d’eau. Les quartiers de notre capitale n’ayant pas les mêmes réalités, le manque d’eau est forcément mieux ressenti par les plus pauvres. Il n’y a pas de vie sans eau. .Le spectacle qu’offre Nouakchott en ce moment n’est pas du tout beau.



18/05/2007 Reportage : l’Arrivage fait ravage

«Arrivage». Voici un terme qui a acquis une nouvelle acception chez nous depuis années ! En effet, en plus du sens que lui confère le dictionnaire, ce mot traduit désormais une activité hautement lucrative que des hommes et femmes débrouillards on trouvé pour se faire des sous. Elle consiste à faire venir d’Europe et de certains pays du Golfe du matériel usagé pour le revendre aux mauritaniens aux revenus modestes. Si cette activité nourrit bien son homme, elle n’en suscite pas moins une concurrence sauvage dans le secteur. En outre, pour des articles de seconde main, les prix proposés sont parfois prohibitifs.



25/04/2007 Ministère des Pêches et de l’Economie Maritime: Fortes présomptions de mauvaise gouvernance

Le nouveau ministre des pêches et l’économie maritime (MPEM) aura du pain sur la planche. Le ministre sortant Sidi Mohamed Ould Sidina (notre photo) est fortement décrié depuis novembre 2006. A l’origine de ce tollé, un ingénieux système aux relents de mauvaise gouvernance à travers deux instruments qu’il a mis en place. Une mutuelle de crédit maritime notamment la mutuelle Sud (Mutpêche) qui a bénéficié de 250 Millions d’ouguiyas dans le cadre du BCI 2006 et les dernières opérations d’immatriculation des pirogues le long de la côte mauritanienne. Focus !



13/04/2007 Economie: Campagne de stabilisation des prix

Le ministère mauritanien du commerce a annoncé mercredi le lancement d’une vaste campagne de stabilisation des prix après la montée en flèche, ces derniers temps, des prix des produits de première nécessité, particulièrement le riz, l’huile et le lait en poudre. Un communiqué du ministère précise que cette campagne, qui sera axée en premier lieu sur la capitale Nouakchott, a pour but de s’assurer du respect des prix fixés par la Fédération du Commerce en accord avec les pouvoirs publics. toute majoration de prix, aussi minime soit-elle, doit désormais figurer sur la facture d’achat, et tout refus d’observer cette règle est passible de sanctions. Le gouverneur de Nouakchott, Moulay Brahim Ould Moulay Brahim, a ordonné la mise en oeuvre des mesures nécessaires face à la flambée des prix, rappelant aux commerçants l’obligation de respecter les listes de tarification établies par le département de tutelle en collaboration avec la Fédération de Commerce.



04/04/2007 Fromage de chamelle : Une anglaise de Mauritanie à l’assaut de l’Europe

Elle bataille depuis 13 ans contre Bruxelles et sa très pointilleuse réglementation. Mais Nancy Abeiderrahmane y croit: un jour, cette anglaise installée en Mauritanie entrera dans la "forteresse Europe" pour y vendre son fromage de chamelle.
Sur son bureau, au premier étage d’une laiterie installée dans la périphérie de Nouakchott, Nancy présente ses différents produits: des packs de lait de vache, de chèvre et de chamelle, des yaourts et ... du fromage de chamelle.



04/04/2007 Intégration économique en Afrique: Pourquoi le processus piétine?

Face à la mondialisation, aucun pays ne pourrait isolèment tenir sur la scène de la conccurence internationale. Les processus régionaux d’intégration sont une réponse adéquate à cette nouvelle donne. Cela fonctionne en Europe, en Amérique, en Asie, mais pas encore convenablement en Afrique, même si des efforts ont été faits.



28/03/2007 Premier rapport sur la transparence dans les industries extractives

Le Comité National pour la Transparence des Industries Extractives (CNTIE) a présenté la semaine dernière à Al Khaima City en présence des ministres des affaires économiques et du développement, celui des finances ainsi que le Gouverneur de la BCM et le président du CNTIE, Mohamed Ould Nany, son premier rapport, depuis sa création en 2006.
Un large débat a suivi la publication de ce rapport et les remarques formulées par les intervenants seront prises en compte pour enrichir les futurs rapports dont la publication régulière permettra d’institutionnaliser la démarche qui doit s’inscrire dans le cadre d’une approche globale de consolidation de la contribution des secteurs extractifs au développement économique et social de la Mauritanie.



22/03/2007 Lancement à Zouerate d’un projet de transformation du fer

Le chef de l’Etat Ely Ould Mohamed Vall, a lancé samedi à Zouératte les travaux de réalisation d’un projet de transformation du fer sur financement mauritano-australien d’un milliard de dollars.
Ce gigantesque projet, qui sera opérationnel à partir de 2010, vise à transformer le minerai de fer en pellets, des boulettes notamment en poudre pour faciliter son conditionnement.
Il comprendra deux usines pour le concassage et l’enrichissement d’un minerai de fer de faible densité situé à "Alouj" (45 km à l’ouest de Zouérate) et une troisième usine de pelletisation du fer enrichi, en plus d’une centrale électrique.
Selon les experts de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) de Mauritanie qui prend en charge le tiers du financement, le reste étant financé par l’australienne Sphere Ltd, la production annuelle de pellets atteindra sept millions de tonnes.
Le projet prévoit 3.000 emplois dans sa phase préparatoire (construction des usines et préparation du minerai), une valeur ajoutée "importante" et des recettes annuelles de 500 millions de dollars, indique la même source.
Avec cette nouvelle exploitation, la Mauritanie exportera annuellement 19 millions de tonnes de fer dont les sept millions de pellets attendus et destinés au marché arabe des pays du Golfe, a précisé Radio Mauritanie.




TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés